Rôle des stéroïdes ovariens dans la dynamique cellulaire et moléculaire de la glande mammaire bovine : Implications dans la persistance de la lactation / Lucile Yart ; sous la dir. de Pierre-Guy Marnet

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2012

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Estradiol

Progestérone

Vaches laitières

Glande mammaire

Ovaire

Marnet, Pierre-Guy (1961-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Agrocampus Ouest (2008-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : La maîtrise de la production laitière nécessite de comprendre les mécanismes physiologiques, cellulaires et moléculaires qu’elle implique, notamment dans la glande mammaire. Des données issues de la littérature suggèrent que les stéroïdes ovariens, œstradiol et progestérone, ont une influence négative sur la production laitière et la persistance de la lactation. L’objectif de cette thèse est d’étudier l’effet des stéroïdes ovariens sur la dynamique cellulaire et moléculaire des cellules épithéliales mammaires responsables de la synthèse des constituants du lait, et leurs implications dans la persistance de la lactation chez la vache laitière.Deux niveaux d’approches complémentaires, in vivo et in vitro, nous ont permis de montrer que, chez la vache laitière, la suppression des sécrétions ovariennes améliore la persistance de la lactation en limitant la chute de production laitière après le pic de lactation. L’effet négatif des sécrétions ovariennes sur la production laitière passe par une augmentation du taux d’apoptose et du remodelage tissulaire qui conduit à une perte des cellules épithéliales mammaires et altère l’intégrité du tissu sécréteur. Cette action sur la glande mammaire intervient principalement en fin de lactation, quand la réceptivité à l’œstradiol du tissu sécréteur augmente, et passerait principalement par un effet direct de l’œstradiol sur les cellules épithéliales mammaires.

Résumé / Abstract : The understanding of the physiological, cellular and molecular mechanisms involved in milk production, particularly in mammary gland, is required to manage dairy production. Data from literature suggest that ovarian steroids, estradiol and progesterone, negatively affect milk production and lactation persistency. The objective of this thesis is to investigate the effect of ovarian steroids on the molecular and cellular dynamics of mammary epithelial cells, and their implications in lactation persistency in dairy cow. We used two complementary in vivo and in vitro approaches to demonstrate that the suppression of ovarian secretions improves lactation persistency by limiting the decline in milk yield after the lactation peak. The negative effect of ovarian steroids on milk production is due to an increase in apoptosis rate and tissue remodeling that leads to a loss of mammary epithelial cells and affects the integrity of the secretory tissue. This action on the mammary gland predominantly occurs in late-lactation, when the estradiol receptivity in the secretory tissue increases, and seems to act mainly through a direct effect of estradiol on mammary epithelial cells.