Maîtrise, contrôle et agentivité : le JEP : dispositif d'évaluation de l'agentivité et du contrôle / par Jonathan Denat ; [sous la direction de Bertrand Olliac]

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2012

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Anorexie mentale

Conscience de soi

Psychoses

Olliac, Bertrand (1973-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Limoges (1968-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université de Limoges. Faculté de médecine et de pharmacie (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Maîtrise, contrôle et agentivité [Ressource électronique] : le JEP : dispositif d'évaluation de l'agentivité et du contrôle / par Jonathan Denat ; [sous la direction de Bertrand Olliac] / Limoges : S.C.D. de l'Université de Limoges , 2012

Résumé / Abstract : Contexte : L'anorexie mentale peut être théoriquement modélisée selon l'hypothèse d'un trouble de l'agentivité (sentiment d'être l'auteur de nos propres actions) et du sentiment de contrôle. Selon cette hypothèse cette pertubation ne permettrait pas le bon développement des capacités d'imitation, d'évaluation de soi et d'autrui, de représentation et in fine de la conscience de soi en pertubant l'auto-attribution des actions propres en raison d'une altération du monitoring de l'action. Le défaut dans l'autoévaluation des actions propres serait responsable d'une perte du sentiment de contrôle et d'un envahissant sentiment d'inefficacité, volontiers dépressiogène, et amenant les anorexiques à rechercher un contrôle auprès des instances parentales ou au travers de l'atteinte de l'intégrité corporelle par le biais de conduites de maîtrise. Pour confirmer cette hypothèse il est apparu nécessaire de développer un dispositif de test de l'agentivité facile d'utilisation. Objectifs : Ainsi le projet de thèse "Maîtrise Contrôle et Agentivité" est centré sur la création d'un dispositif informatique créé en collaboration avec l'école Telecom Paristech et sur la validation du jeu-vidéo "JEP" afin de permettre son utilisation dans l'évaluation de l'agentivité. Méthodologie : Une étude a été réalisée auprès de patients schizophrènes et de sujet témoins. Cette étude concernait 66 sujets. Le groupe de schizophrènes était constitué de 15 sujets, le groupe de témoins de 51 sujets. Le premier groupe était essentiellement masculin, le second essentiellement féminin. La moyenne d'âge des deux groupes était comparable (30 ans environs). Le test correspondait à une partie de jeu-vidéo dans laquelle le contrôle de l'action est pertubé par des pertes totales ou partielles de contrôle. Le test se déroulait en deux temps : Le prétest permettait de mesurer un temps sensorimoteur. Le test proprement dit permettait de mesurer : le temps de perte de contrôle totale et partielle, le nombre de pertes de contrôle totales ou partielles non détectées et le nombre d'appuis inappropriés. Ont été calculés à partir de ces données les délais de prise de conscience des pertes de contrôles totales et partielles, les ratios de pertes de contrôle totales et partielles et la fréquence d'appuis inappropriés. Résultats : Les différences de résultats selon le sexe et selon l'âge ne sont pas significatives. Cela permet la comparabilité des échantillons. Le JEP montre une élévation significative de certains résultats chez les patients schizophrènes avec phénomènes de passivité notamment en ce qui concerne les délais de prise de conscience des pertes de contrôle totales et partielles (p=0,08), les nombres et les ratios de pertes de contrôle totales (p=0,003) et partielles (p=0,001). Le JEP est facile d'utilisation, ergonomique, utilisable entre 10 et 70 ans. Il permet la réalisation de programmes variés et de différentes expérimentations facilement. Les résultats sont facilement extraits au décours d'une expérimentation. La diffusion de son utilisation est favorisée par l'accès en ligne à des formats téléchargeables du jeu (my-jep.fr). La cohérence interne est correcte, de même que sa pertinence en tant qu'outil d'évaluation. Le JEP ne peut être utilisé comme outil diagnostique. La fiabilité test-retest est satisfaisante. Limites : Les groupes ne sont pas totalement comparables sur le plan socioéconomique et thérapeutique, par exemple. Les autres limites sont lièes aux critères méthodologiques qui ont été pris en compte. Perspectives : Le JEP permet une évaluation correcte et fiable de l'agentivité et du sentiment de contrôle. Cependant ces résultats doivent être confirmés par une étude sur un échantillon de population plus large. Il pourra être ensuite utilisé en recheche neuropsychiatrique pour l'évaluation de l'anorexie mentale mais surtout de tout un ensemble de troubles du comportement ou des conduites des enfants, des adolescents ou des adultes.