La Réforme catholique dans le diocèse de Toulouse (1590-1710) / Estelle Martinazzo ; sous la direction de Serge Brunet

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Église catholique -- Diocèse -- Toulouse -- 17e siècle -- Histoire

Eglise catholique -- Province -- Toulouse, Haute-Garonne -- Concile -- 1590

Contre-Réforme -- Toulouse (Haute-Garonne) -- Histoire

Protestantisme -- Toulouse (Haute-Garonne) -- Histoire

Brunet, Serge (1958-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Lemaître, Nicole (1948-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Martin, Philippe (1961-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Mouysset, Sylvie (1961-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Mentzer, Raymond A. (1945-.... ; Jr) (Membre du jury / opponent)

Julien, Pascal (1958-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paul Valéry (Montpellier) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Relation : Toulouse au Grand siècle : le rayonnement de la Réforme catholique (1590-1710) / Estelle Martinazzo ; préface de Serge Brunet / Rennes : Presses universitaires de Rennes , DL 2015

Résumé / Abstract : Le diocèse de Toulouse, situé à cheval sur le Languedoc et le Gascogne, a subi d’importantes destructions durant les guerres de Religion. Un tiers des édifices religieux ont été détruits en 1596. Inséré dans une région où les protestants ont conquis de nombreuses villes, les Toulousains se sentent littéralement assiégés par le protestantisme, et cette appréhension renforce les ressorts d’une politique religieuse menée par l’archevêque, le puissant parlement de Toulouse et les laïcs. La Réforme catholique débute en 1590, au moment du concile provincial sous l’impulsion du cardinal de Joyeuse (1588-1605). Celui-ci, fortement empreint des idées borroméennes, en pose les cadres durables. Une visite systématique du diocèse est menée, des institutions nouvelles sont mises en place et les fondements du concile de Trente sont publiés par le biais des canons du concile provincial. Ses successeurs, malgré les longues périodes devacance du siège archiépiscopal, poursuivent la politique menée. On observe alors, grâce aux conférences ecclésiastiques notamment, un glissement des institutions, mises au service d’une meilleure connaissance des réalités religieuses et de la réforme des prêtres et des fidèles. Une campagne importante de reconstructions débute aussi de manière assez précoce dans le diocèse et constitue une des réussites les plus remarquables de la Réforme catholique,néanmoins avec une chronologie différenciée. Il en est de même pour la réforme des prêtres, dont nous étudierons les nombreux ressorts. La Réforme catholique implique de nombreux acteurs. Leur multiplicité est liée à la structure sociale de la ville de Toulouse, ville parlementaire par excellence. La politique religieuse connaît alors une articulation constante entre la Réforme catholique, comme réforme in capito et in membris et la Contre-Réforme, c’est-à-dire la volonté d’éradiquer toute présence du protestantisme. Cette politique, menée bien au-delà du cadre administratif du diocèse, constitue une grande réussite de la fin du XVIIe siècle.

Résumé / Abstract : The diocese of Toulouse, located in Languedoc and Gascony, suffered significant destruction during the Wars of Religion. One-third of the religious buildings were destroyed in 1596. Inserted in a region where protestants conquered many cities, the Tolosans felt literally besieged by Protestantism, and this anxiety helped to strenghten the religious policy, conducted by the archbishop, the powerful Parliament of Toulouse or the laymen. The Catholic Reformation began in 1590, with the Cardinal de Joyeuse (1588-1605) and his provincial Council. He was strongly influenced by Borromean ideas, and he imposed the Reformation sustainable frameworks. A visit of the diocese was conducted, new institutions were created, and the foundations of the Council of Trent were published through the canons of the provincial Council. His successors, espite long periods of vacancy of the archiepiscopal seat, continued this policy. Through ecclesiastical conferences, we can observe a mutation of the institutions, a better knowledge of religious realities and an important reform of the priests and the faithful. A significant campaign of reconstruction was also started quite early, and became one of the most remarkable successes of the Catholic Reformation. Nevertheless, the chronology is differentiated. We will also study many aspectsof the reform of the clergy. The Catholic Reformation involved many actors. Their diversity was related to the social structure of the city of Toulouse, parliamentary city par excellence. The religious policy was then a constant articulation between the Catholic Reformation as a reform in capito and in membris and the Counter-Reformation, that is to say the eradication of any Protestant. This policy, which was carried out well beyond the geographical boundaries of the diocese, was a success at the end of the 17th century.