Les traductions françaises de Machado de Assis et Guimarães Rosa : variations de huit nouvelles de 1910 à 2004 / Émilie Geneviève Audigier ; sous la direction de Inês Oseki Dépré et Marcelo Jacques de Moraes

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2010

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Assis -- Joaquim Maria Machado de -- 1839-1908 -- Traductions françaises

Rosa -- João Guimarães -- 1908-1967 -- Traductions françaises

Berman -- Antoine -- 1942-1991

Oseki-Dépré, Inès (Directeur de thèse / thesis advisor)

Jacques de Moraes, Marcelo (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Provence (1970-2011) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Universidade federal do Rio de Janeiro (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Ecole Doctorale Langues, Lettres et Arts (Aix-en-Provence) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : La présente recherche met en évidence les variations des traductions françaises, s'échelonnant de 1910 à 2004, de huits nouvelles des écrivains brésiliens Machado de Assis et Guimarães Rosa. À partir d'un corpus de huit nouvelles (quatre de chaque auteur), nous confrontins les travaux de douze traducteurs, selon la méthodologie de Berman. Nous définissons d'abord les problèmes posés par la traduction et la retraduction, exposant les principales théories en France du XVIe siècle à nos jours. Puis, nous étudions la réception des oeuvres brésiliennes et des rapports littéraires France-Brésil, ainsi que l'"hozizon des traductions". Dans un second temps, nous présentons les "systématismes" de l'écriture de Machado (la distance avec le réalisme et la présence du narrateur dans le récit) et les "intraduisibles" de Guimarães Rosa (le particulier et l'universel et la langue recréée), tout en montrant comment les traducteurs ont résolu ces "particularismes". Après une présentation des premiers traducteurs, à tendance souvent ethnocentrique, enclins à "naturaliser" l'oeuvre, puis des retraducteurs, à tendance "étrangéisante" et "littéralisante", nous exposons, textes à l'appui, leur "projet-de-traduction", leur "éthique", leur "position traductive" et leur "bibliothèque imaginaire". Enfin, nous comparons chez les deux auteurs la manière dont l'aphorisme, l'expression du populaire et la folie sont traduits. Ce travail essaie de montrer la variété de tons et de sens donnés à un texte original, dans la mesure où chaque traducteur révèle l'un des sens possibles du texte, non fixé dans l'oeuvre originale mais actualisés par la traduction, ce qui fait qu'elle tend à être amenée, si c'est un grand texte, à la retraduction.