La volatilité du change et la politique monétaire : le cas des pays émergents / par Yasser Allmishal ; [sous la direction de] Jean-Pierre Berdot,...

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2010

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Volatilité (finances) -- Nouveaux pays industrialisés

Marché monétaire -- Nouveaux pays industrialisés

Inflation -- Nouveaux pays industrialisés

Politique monétaire -- Nouveaux pays industrialisés

Berdot, Jean-Pierre (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Poitiers. UFR de sciences économiques et de gestion (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Université de Poitiers (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Les crises financières des années 90 ont révélé la vulnérabilité des régimes de change intermédiaires et le flottement est apparu comme seule option viable pour les émergents. Or, malgré l’adoption officielle du flottement, les économies émergentes ont mis en oeuvre une politique monétaire de stabilisation du change assurant, de facto, la survie des régimes intermédiaires, via la peur du flottement. Cette thèse s’interroge, à partir de l’analyse des relations entre la politique monétaire domestique et la volatilité du change dans les économies émergentes, sur la nature même des régimes intermédiaires de facto. Le chapitre 1 rend compte de la problématique du choix du régime de change, et des raisons de la survie des régimes intermédiaires. Le chapitre 2 pose le problème du ciblage d’inflation comme ancrage nominal des régimes officiels de flottement, et des conflits éventuels entre ce ciblage et la stabilisation du change. Le chapitre 3 met en avant les vulnérabilités (pass-through, péché originel) des économies émergentes rationalisant la peur du flottement et s’interroge aussi sur l’efficacité de la politique du taux d’intérêt à stabiliser le change, Le chapitre 4 constitue la base d’une analyse empirique de la volatilité du change dans un échantillon de 20 émergents sur la période 1994-2008, en examinant les caractéristiques des séries journalières de rendement du change à travers les modélisations ARMA et GARCH. Le chapitre 5 teste l’effet sur la volatilité du change des deux dimensions de la politique monétaire (volatilité du taux d’intérêt et niveau du taux d’intérêt). Les tests indiquent que la volatilité du change dépend négativement de la volatilité du taux d’intérêt mais positivement du niveau de ce taux. Autrement dit, une politique monétaire de stabilisation du change est sur le fil du rasoir, quant à son effet sur la volatilité du change

Résumé / Abstract : The financial crises in 1990s have highlighted the vulnerability of intermediate exchange rate regimes and floating exchange regime emerged as the only viable option for emerging economies. However, despite the formal adoption of floating exchange regime, emerging economies have implemented a monetary policy of exchange rate stabilization, ensuring, de facto, the survival of intermediate exchange rate regimes, through fear of floating. This thesis examines, by the analysis of the relationship between domestic monetary policy and the exchange rate volatility in emerging economies, the nature of intermediate regimes de facto. Chapter 1 deals with the problem of the choice of exchange rate regime, and the reasons for the survival of intermediate exchange rate regimes. Chapter 2 presents the problem of inflation targeting as a nominal anchor in the formal floating exchange rate regime, and potential conflicts between the inflation targeting and the exchange rate stabilization policy. Chapter 3 highlights the vulnerabilities (pass-through, original sin) of emerging economies streamlining the fear of floating and also throws the light on the effectiveness of the policy interest rate to stabilize the exchange rate. Chapter 4 constitutes the base of an empirical analysis of exchange rate volatility in a sample of 20 emerging economies over the period 1994-2008, examining the characteristics of daily series of exchange rate return through the ARMA and GARCH models. Chapter 5 tests the effect on the exchange rate volatility of the two dimensions of monetary policy (volatility and level of interest rates). The tests indicate that exchange rate volatility depends negatively on the volatility of interest rates but positively on the level of that rate. In other words, stabilization exchange rate monetary policy is on the razor's edge, about its effect on the exchange rate volatility