La simultanéité de l'incompossible comme index de l'Être vertical dans la philosophie de M. Merleau-Ponty = = Simultaneita inkomposibilního jako index vertikálního bytí ve filosofii M. Merleau-Pontyho : / Jan Halák ; sous la direction de Renaud Barbaras et de ́Jakub Čapek

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2012

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Merleau-Ponty -- Maurice -- 1908-1961 -- Critique et interprétation

Ontologie

Phénoménologie

Perception (philosophie)

Philosophie -- 20e siècle

Barbaras, Renaud (1955-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Čapek, Jakub (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Univerzita Karlova (Prague) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

Relation : La simultanéité de l'incompossible comme index de l'Être vertical dans la philosophie de M. Merleau-Ponty = = Simultaneita inkomposibilního jako index vertikálního bytí ve filosofii M. Merleau-Pontyho : / Jan Halák ; sous la direction de Renaud Barbaras et de ́Jakub Čapek / Lille : Atelier national de reproduction des thèses , 2013

Résumé / Abstract : L'étude porte sur la philosophie tardive de Maurice Merleau-Ponty telle qu'elle est développée dans ses écrits à partir des années cinquante, jusqu'à son ouvrage le Visible et l'invisible. Il s'agit plus précisément de mettre en lumière un rapport de principe entre ce que désigne, chez cet auteur, le concept d'Être « vertical » d'une part, et, d'autre part, l'aspect d'exclusivité réciproque ou d'« incompossibilité » des segments du champ qui nous le présentent, notamment au niveau de la perception, de nos rapports avec autrui, du langage et des autres créations humaines. Dans un premier mouvement, l'auteur se propose d'éclaircir ce qu'il considère comme le point de départ de cette philosophie ontologique, à savoir le concept de visibilité. À travers l'élucidation de la signification de trois structurations intérieures de cet « élément» de l'Être, à savoir le visible, l'invisible et le voyant, l'auteur démontre l'unicité ontologique fondamentale de cette visibilité. Dans un second temps, à l'aide du concept d'institution, l'étude précise comment ce champ unitaire est intérieurement régi par des rapports spécifiques qui dépassent l'ontologie classique du sujet et de l'objet et des catégories qu'elle implique. Cette argumentation dévoile selon l'auteur une priorité ontologique du champ de la visibilité dans la philosophie de Merleau-Ponty et pose la question de son articulation plus profonde et positivement exprimée. Or, le dévoilement de cette « membrure» de l'Être vertical demande un dépassement du caractère défensif de la philosophie de Merleau-Ponty ; l'auteur se propose donc d'esquisser la manière dont ce dépassement y est indiqué.