Les modalités du merveilleux dans le roman de "Jaufré" (anonyme occitan fin XIIème / début XIIIème siècle) et les "Narty Kaddžytæ" (légendes nartes des Ossètes) : les structures indo-européennes communes et la question de l'influence sarmato-alaine sur le roman arthurien / Laurent Alibert ; sous la direction de Gérard Gouiran

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Nartes -- personnages légendaires -- Critique et interprétation

Jaufré -- Critique et interprétation

Littérature occitane -- Avant 1500 -- Critique et interprétation

Épopées ossètes -- Critique et interprétation

Littérature comparée

Gouiran, Gérard (1945-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Martel, Philippe (1951-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Backès, Jean-Louis (1937-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Valero Moreno, Juan Miguel (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Goyet, Florence (Membre du jury / opponent)

Grisward, Joël H. (Membre du jury / opponent)

Université Paul Valéry (Montpellier) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Relation : Le roman de Jaufré et les Narty Kaddžytae : modalités du merveilleux et structures indo-européennes / Laurent Alibert / Paris : H. Champion , 2015, cop. 2015

Résumé / Abstract : Mon travail de recherche consiste à comparer les formes du merveilleux dans deux oeuvres, génériquement, culturellement et linguistiquement tout à fait distinctes et qui pourtant ne sont pas sans liens. Le roman de Jaufré est un roman arthurien écrit en occitan probablement au début du XIIIème siècle, tandis que les Narty Kaddžytæ sont le trésor dupeuple ossète, légendes recueillies aux XIXème et XXème siècles auprès des conteurs (kadæggændžytæ) et publiées notamment par des savants tels que Vs. Miller et V.I. Abaev. G. Dumézil a montré combien le cycle des Nartes, bien que rapporté par la tradition orale, s’enracinait très profondément dans le passé au-delà du peuple ossète lui-même. Dansles légendes de ce petit peuple, dernier locuteur d’une langue nord-est iranienne (la branche scythique), on retrouve maintes accointances avec les coutumes et croyances des Scythes, tels que décrits par Hérodote. [etc.]

Résumé / Abstract : My research concentrates on the comparison of the shapes taken by ‘merveilleux’ motives in two works truly different as far as literary genres, cultural and linguistic backgrounds are concerned, and yet not totally lacking connections.The roman de Jaufré is an Arthurian romance written in Occitan, probably from the beginning of the XIIIth century, while the Narty Kaddžytæ (Nart legends) are the treasure of Ossetian people, legends collected during the XIXth and XXth centuries from kadæggændžytæ (oral storytellers), and published by Russian, Ossetian or European scholars such as Vs. Miller, V.I. Abaev. Miller and later Dumézil proved how the Nart Legends, though coming from oral tradition, was rooted in a past far beyond the ethnogenesis of the Ossetian people. A lot of striking connections are to be found between the epic of these people - last speakers of a language from the Northeast Iranian group (or Scythian branch) - and the habits or the faith ofthe Scythian people, such as Herodote described them. [etc.]