Les attentes des médecins coordonnateurs d’EHPAD vis-à-vis d’une équipe mobile de psychiatrie de la personne âgée : le cas de l’Isère / Morgane Guével ; sous la direction de Pierre Micheletti

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Gérontopsychiatrie

Maisons de retraite -- France -- Isère (France)

Personnes âgées dépendantes -- Soins en institutions

Analyse des besoins

Coopération médicale

Médecins -- France -- Isère (France) -- Enquêtes

Classification Dewey : 610

Micheletti, Pierre (1958-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Bougerol, Thierry (1957-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Université Joseph Fourier (Grenoble ; 1971-2015) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Le Centre Hospitalier Alpes Isère a décidé de créer une équipe mobile de psychiatrie en direction des EHPAD. L’objectif de notre étude a été d’affiner l’analyse des besoins quantitatifs et qualitatifs locaux, grâce à une enquête auprès des médecins coordonnateurs des 96 EHPAD de l’Isère. Les 36 EHPAD répondantes ont des résidents entre 86 et 95 ans (44,5%), très dépendants (23,5% GIR1 et 35,5% GIR2) et sous psychotropes pour 70% d’entre eux. Les psychotropes les plus prescrits sont les antidépresseurs suivis des neuroleptiques, des benzodiazépines et des hypnotiques. Les affections neuropsychiatriques les plus fréquentes sont les troubles psychocomportementaux (39,7% des résidents), puis les états dépressifs (37,5%) et les troubles anxieux (29,5%). Les troubles psychotiques sont moins représentés (17,2%). Sur une année, un tiers des résidents bénéficierait de prise en charge gérontopsychiatrique principalement effectuée par les médecins traitants (34% des prises en charge) ou les médecins coordonnateurs (33%). L’accès aux soins psychiatriques est difficile, avec un faible recours à l’hospitalisation et au retour, une prescription lourde et sans réel suivi. Les interventions des CMP paraissent insuffisantes pour répondre aux besoins : 80% des médecins souhaiteraient un renforcement de l’implication des CMP. Ils sont surtout demandeurs d’aide pour le diagnostic et la thérapeutique, et lors de la formation des soignants ou des réunions de synthèse. Une équipe mobile semble indispensable pour 33% des médecins, très utile pour 42% d’entre eux, et utile pour 22%. Les autres attentes sont l’intervention en cas de crise, l’organisation du suivi et le soutien aux équipes.