L'oseltamivir dans l’application du plan grippal lors de la pandémie de 2009-2010 / Pierre Rouveure ; sous la direction de Patrice Trouiller

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Virus H5N1 -- Chimiothérapie -- France

Épidémies

Oseltamivir -- Efficacité

Oséltamivir -- Dissertation universitaire

Classification Dewey : 615.1

Trouiller, Patrice (1951-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Danel, Vincent (1951-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Université Joseph Fourier (Grenoble ; 1971-2015) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : En 2009, une nouvelle pandémie de grippe frappe le monde. La France, à l’aide du « plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale » », met en place la gestion de cette pandémie. Après la vaccination, les antiviraux, avec surtout l’oseltamivir, ont beaucoup été utilisés dans la gestion de la pandémie. Un stock d’état des 33 millions de dose a été constitué. Pour observer si la place de l’oseltamivir dans la gestion de cette pandémie est justifiée, il faut observer l’intérêt de santé publique (ISP) du médicament ainsi que les études cliniques qui ont permis l’évaluation de son efficacité et son innocuité. La Haute Autorité de Santé a conclu que l’Oseltamivir a un ISP non attendu en traitement de la grippe et faible en prophylaxie post-contact. De plus les études cliniques fournies par le laboratoire Roche présente de nombreuses incohérences. En effet la dernière version de la méta-analyse Cochrane ne peut conclure sur l’efficacité ou l’innocuité de l’oseltamivir à cause d’un manque de donnée. Des études cliniques randomisées indépendantes sont nécessaire. A cela s’ajoute des problèmes dans la gestion de la pandémie. Il fut observé des problèmes d’approvisionnement, de date de péremption, de coût, d’évaluation des stocks, de communication… L’évaluation constante de la balance bénéfice/risque, régissant les décisions engagées, est un outil essentiel à la gestion d’une pandémie pour pondérer les décisions afin de les ajuster à l’évolution chronologique de l’événement en cours. De plus les autorités sanitaires devraient demander de nouvelles études cliniques pour adapter la place de l’oseltamivir dans la gestion d’une pandémie en fonction des résultats.