Évaluation de l’impact de Fiches d’Information Patient (FIP) sur le comportement des patients face à des pathologies courantes en médecine générale : étude randomisée et contrôlée / Eva Jeannet et Lucile Cozon-Rein ; sous la direction de Mélanie Sustersic

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Éducation des patients -- Évaluation

Médecine générale

Matériel didactique

Classification Dewey : 610

Sustersic, Mélanie (1977-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Bosson, Jean-Luc (1957-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Université Joseph Fourier (Grenoble ; 1971-2015) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Évaluation de l’impact de Fiches d’Information Patient (FIP) sur le comportement des patients face à des pathologies courantes en médecine générale : étude randomisée et contrôlée / Eva Jeannet et Lucile Cozon-Rein ; sous la direction de Mélanie Sustersic / , 2011

Résumé / Abstract : 1/ Contexte scientifique : Dans la relation médecin-malade, la communication joue un rôle majeur. L’information écrite est un complément utile à l’information orale puisqu’elle permet aux patients une meilleure gestion de leur pathologie. Dans ce contexte, 125 FIP ont été crées en 2007. En 2008, l’étude EDIMAP a validé les FIP en termes de satisfaction et de compréhension. L'objectif principal de notre étude était d’évaluer l'impact des FIP sur le comportement des patients avec comme critère de jugement principal un score de modification du comportement. 2/ Matériel et Méthode : Etude randomisée, comparative, multicentrique et prospective réalisée en cluster de novembre 2009 à janvier 2011. 4 FIP ont été choisies : la gastroentérite aiguë chez l’enfant et l’adulte ; l’angine virale chez l’enfant et l’adulte. 30 médecins généralistes français ont été réunis par coaptation pour participer à l'étude. Déroulement de l’étude : - Inclusion au cours d’une consultation pour une des 4 pathologies : envoi du fax d’inclusion au CIC de Grenoble, remise de la lettre d’information au patient, remise ou non d’une FIP.- Questionnaire téléphonique entre J10 et J15 après la consultation : recueil des données avec calcul des scores compréhension et de modification du comportement. 4/ Résultats : 24 médecins ont participé et inclus 400 patients dont 12 perdus de vue (3%). Les patients ayant reçu les FIP avaient un comportement plus adapté (scores de modification du comportement de 1,1 vs 1,8, p<0,01). Les FIP avaient donc un impact sur le comportement des patients et sur celui de leurs proches permettant, une moindre consultation de ceux-ci pour les mêmes symptômes. 5/ Conclusion : Cette étude valide l’intérêt de l’utilisation des FIP en médecine générale et suggère l’intérêt de leur mise à disposition à plus grande échelle.

Résumé / Abstract : 1/ Background : Communication is an important part of the relation between the patient and the practitioner. Written information can be a usefull tool as it leads patients to deal better with their illness. 125 Patient Information Leaflets (PIL) have been created in 2007. In 2008, the EDIMAP study valided these PIL regarding patients ‘satisfaction and comprehension. The main outcome of this study was to evaluate their utility in primary care by testing their impact on patient’s behavior. The assessment endpoint was a modification of behavior ‘score. 2/ Material & Method : A randomised, multicentric, prospective and comparative trial was realized in cluster between november 2009 and january 2011 in France. 4 PIL were chosen : the adults and children’s gatroenteritis ones and the adults and children’s pharyngitis ones. 30 general practitioners were found by coaptation and asked to participate. Intervention : Inclusions were made during a consultation for one of the 4 pathologies : an inclusion fax was sent to the « Centre d’Investigation Clinique » of Grenoble ; an information letter was given to the patient and then the patient was given either a PIF with the oral information or the oral information only. Questions were asked by phone 10 to 15 days after the consultation ; data collection and calculation of two scores : a comprehension ‘score and a modification of behavior ‘s one. 3/ Results: 24 general practitioners included 400 patients out of wich 12 were lost during the study (3%). The behavior was more adapted in the groupe with the PIL (modification of behavior’s score of 1,1 on average versus 1,8 in the control group, p<0,01). These results show that the PIL had a significative impact on patient’s behavior and also on their closes. There were less consultations of these closes for the same symptoms. 4/ Conclusion : This study illustrates the interest of the utilisation of PIL in primary care. They could be a tool for general practitioners as they are supporting by an oral information at the point of delivery.