A propos de neuf patients diagnostiqués pour un syndrome de Cushing au centre Hospitalier Universitaire de Pointe-à-Pitre entre 2006 et 2010 : Quel dépistage proposer en médecine générale ? / Marie Lozès ; sous la direction de Catherine Messerschmitt

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2011

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Cushing, Syndrome de -- Diagnostic

Cushing, Maladie de -- Diagnostic

Hydrocortisone

Messerschmitt, Catherine (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université des Antilles et de la Guyane (1982-2015) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Le syndrome de Cushing est une maladie rare mais dont la prévalence est sous-estimée et dont le diagnostic, difficile et souvent tardif, est à l'origine de nombreuses complications pouvant engager le pronostic vital. Le médecin généraliste doit être le premier à l'évoquer et à le dépister. Nous avons étudié une série de neuf patients diagnostiqués pour un syndrome de Cushing au Centre Hospitalier Universitaire de Pointe-à-Pitre entre 2006 et 2010. Sur les 9 cas, un seul diagnostic de syndrome de Cushing a été évoqué par le médecin généraliste. La Haute Autorité de Santé recommande de dépister les patients présentant des symptômes discriminants tels que la répartition facio-tronculaire des graisses, des signes d'hypercatabolisme cutané, musculaire et osseux et les enfants présentant un ralentissement de la courbe de croissance, en particulier s'il est associé à une prise de poids paradoxale. il faut également dépister les groupes à risque tels que les diabétiques impossibles à équilibrer, les hypertendus résistants au traitement, les ostéoporotiques sans cause évidente, les patients psychiatriques atypiques et les patients présentant un incidentalome surrénalien. Les tests de dépistage à réaliser en première intention sont un cortisol urinaire des 24h, un test de freinage minute ou un cortisol salivaire nocturne. IL faut savoir répéter les examens en cas de suspicion de syndrome de Cushing cyclique.

Résumé / Abstract : Cushing syndrome is a rare disease, but its prevalence is underestimated and the diagnosis difficult and often delayed that causes many complications which can be life-threatening. The General Practitionner should be the first to discuss and track it. We studied a series of nine patients diagnosed with Cushing's syndrome at the University Hospital of Pointe-à-Pitre between 2006 and 2010. Of the 9 cases, a single diagnosis of Cushing's syndrome has been referred by general practitioners. The High Authority of Health recommends screening patients with discriminating symptoms such as facio-truncal distribution of fat, signs of hypercatabolism skin, muscle and bone as weIl as children with a slower growth curve, especiaIly if it is associated with paradoxal weight gain. Screening should also detect risk groups such as diabetics impossible to balance, treatment resistant hypertension, osteoporosis without obvious cause, atypical psychiatrie patients and patients with adrenal incidentaloma. First line testing to be conducted are urine free cortisol, 1 mg overnight dexamethaseone suppression test and late-night salivary cortisol. Tests should be repeated for suspeeted cyclic Cushing's syndrome.