Une architecture pour intégrer des composants de contrôle de la coopération dans un atelier distribué [Ressource électronique] / Manuel Munier ; sous la direction de Claude Godart

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1999

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Systèmes transactionnels

Groupes de travail -- Informatique

Logiciels de groupe

Gestion de configurations

Godart, Claude (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Nancy I (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Une architecture pour intégrer des composants de contrôle de la coopération dans un atelier distribué / Manuel Munier ; sous la direction de Claude Godart / [S.l.] : [s.n.] , 1999

Résumé / Abstract : Cette thèse présente un nouveau modèle de transactions avancé permettant non seulement la coopération entre activités par le biais d'échanges d'informations en cours d'exécution, mais également leur distribution et l'hétérogénéité de leurs relations de coopération. Notre objectif est de décentraliser le contrôle de l'application dans les activités la composant, c'est à dire : - chaque activité est responsable des ses interactions avec les autres activités - les contrôles réalisés localement assurent, implicitement, la synchronisation globale du système. Pour cela, nous avons développé deux critères de correction distribués, à savoir la D-sérialisabilité et la DisCOO-sérialisabilité. Ils assurent des propriétés globales équivalentes ) celles des critères de correction classique (la sérialisabilité et la COO-sérialisabilité) mais en ne se basant que sur des contrôles locaux effectués par chacune des transactions du système. Outre la décentralisation du contrôle des interactions, nous proposons également des mécanismes permettant aux transactions de négocier les règles (schémas de coopération) à respecter lors de leurs échanges.

Résumé / Abstract : In this thesis we detail a new advanced transaction model that not only supports cooperation between activities through intermediate results exchanges while executing, but also allows them to be distributed and autonomous and to use possibly different cooperation schema to share their data. Our main objective was to decentralize the control of interactions towards the activities themselves, ie: - each activity coordinates its own interactions with other activities; - these controls performed locally implicitly ensure the synchronization of the whole system. With that in mind, we defined two distributed corectness criteria: the D-serializability and the the DisCOO-serializability. They provide the same global properties than classical corectness criteria (serializability and COO-serializability) but they only rely on local controls performed by each transaction. Besides the decentralization of the control of interactions, our second objective was to define mechanisms to let transactions negotiate the ruLes (cooperation schemas) they want to verify on their data exchanges.