Thalassographeïn : mesure, représentation et description des espaces maritimes en Grèce ancienne / par Jean-Marie Kowalski ; sous la direction de Arnaud Zucker,...

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2009

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Cartographie -- Grèce -- Antiquité

Mer -- Grèce -- Antiquité

Zucker, Arnaud (1964-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Nice (1965-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université de Nice. UFR des lettres, arts et sciences humaines (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice ; 1992-2016) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Bien que la géographie semble être aujourd’hui une discipline universitaire aux contours bien définis, on ne peut que reconnaître l’unité d’un savoir partagé en Grèce ancienne, qui ne se cantonne ni à une discipline académique particulière, ni à un seul genre littéraire. Si des études approfondies ont été menées sur les techniques de navigation antiques, les itinéraires maritimes, les flux économiques ou les représentations mythologiques de la mer, les représentations spatiales que révèlent les descriptions verbales des espaces maritimes restent peu explorées. Les diverses descriptions de ces espaces et des itinéraires que propose la littérature grecque présentent un intérêt d’autant plus grand qu’elles sont le témoignage vivant de la relation directe de l’homme avec son environnement et les éléments qui le constituent, sans que s’interpose entre eux la médiation des techniques modernes de navigation. Les théories de l’information spatiale issues de l’étude de descriptions d’itinéraires en langage naturel fournissent des outils conceptuels et méthodologiques qui permettent de dépasser le simple objectif consistant à convertir les données fournies par les textes grecs en représentations cartographiques et à vérifier la validité des informations qu’ils offrent. Adapter ces concepts et méthodes aux sources littéraires grecques est un moyen de proposer une définition des catégories lexicales et mentales qui ne se fonde pas seulement sur des éléments formels et quantitatifs, mais aussi sur des critères qualitatifs. L’homme et ses activités occupent une place centrale dans les représentations grecques des espaces maritimes. Penser une ontologie de ces espaces oblige à penser une taxinomie au sein de laquelle les classes d’objets ne sont pas séparées par des frontières clairement délimitées, mais dépendent de la perception de l’environnement liée aux activités humaines et aux affordances de cet environnement. Les itinéraires maritimes organisent entre eux ces objets et rendent l’espace lisible en unifiant des signes hétérogènes dans un discours qui ne peut être réduit à celui de la carte et de la géométrie. Enfin, des traits permanents de cette ontologie à travers les siècles se dégagent de la comparaison de textes appartenant à des époques différentes.