Les nouveaux visages de la muse au IVe siècle av. J.-C. = The Many-Headed Muse : tradition And Innovation in Fourth-Century B.C. Greek Lyric Poetry / Pauline Le Ven ; sous la direction de Monique Trédé-Boulmer et de Andrew Laughlin Ford

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Timothée de Milet -- 0447?-0360? av. J.-C.

Poésie lyrique grecque -- Histoire et critique

Musique -- Philosophie et esthétique

Civilisation -- Grèce -- Jusqu'à 146 av. J.-C.

Classification Dewey : 930

Trédé-Boulmer, Monique (1944-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Ford, Andrew Laughlin (1952-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Demont, Paul (1949-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Calame, Claude (1943-....) (Membre du jury / opponent)

Csapo, Eric (1953-....) (Membre du jury / opponent)

Pralon, Didier (1943-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris-Sorbonne (1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Princeton University (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Relation : Les nouveaux visages de la muse au IVe siècle av. J.-C. = = The Many-Headed Muse : Tradition And Innovation in Fourth-Century B.C. Greek Lyric Poetry / Pauline Leven ; sous la direction de Monique Trédé et de Andrew Ford / S. l. : S. n. , 2008

Résumé / Abstract : Cette thèse examine le corpus de textes lyriques grecs composés pendant la période 425-323 av. J-C. Une première partie consacrée aux sources et méthodes présente les témoignages littéraires, papyrologiques et épigraphiques attestant l’activité lyrique de la période considérée et souligne l’importance méthodologique d’une relecture de l’histoire musicale telle que présentée par Athénée et le De musica. Elle étudie en outre l’évolution de l’image du poète lyrique à la lumière d’anecdotes se rapportant au dithyrambiste Philoxène. Une des deuxième partie présente une étude littéraire de textes représentatifs des principaux sous genres lyriques (dithyrambe, nome, hymne et paean) et explore la dialectique entre tradition et innovation dans la production, la "performance" et le conteste de réception de ces poèmes. En associant critique littéraire et analyse socioculturelle, ce travail apport un éclairage nouveau sur un corpus de textes poétiques jusqu’ici peu étudiés de façon systématique.

Résumé / Abstract : This dissertation gives an overview of the extant 800 lines of lyric poetry composed between 425 and 323 B.C. and tackles the question of the demise of mousikê in the late classical period. A first part collects the evidence for lyric composition and practice during that period, deconstructs the "death of lyric" fiction that the major litterary sources (Athenaeus and the De musica) present, and studies the evolution of the image of the lyric poet between archaic and late-classical times as reflected in anectotes. A second part focuses on the texts (dythrambs nomes hymns and paeans) and explores the dynamics between tradition and innovation in the production, performance, and reception of these lyric poems. By combining a close reading of the texts with attention to their intellectual and cultural context, I argue that our evidence suggests a tradition of lyric poetry that continuallya adapts to the new performance contexts and modes of transmission of the late classical period.