Évolution spatio-temporelle des teneurs en composés organiques volatils en atmosphère urbaine et périurbaine et contribution de leurs sources [Ressource électronique] / par Fabien Troussier ; [directeur de thèse : Jean-Claude Galloo ; co-encadrant : Nadine Locoge]

Date :

Editeur / Publisher : Villeneuve d'Ascq : Université des sciences et technologies de Lille , 2007

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Langue / Language : anglais / English

Composés organiques volatils -- Mesure

Ozone -- Précurseurs

Agglomérations urbaines -- Pollution atmosphérique

Polluants atmosphériques -- Inventaires

Automobiles -- Moteurs -- Gaz d'échappement

Chlore -- Composés organiques

Chromatographie en phase gazeuse

Classification Dewey : 628.53

Galloo, Jean-Claude (Directeur de thèse / thesis advisor)

Locoge, Nadine (1965-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Lille 1 - Sciences et technologies (Villeneuve-d'Ascq ; 1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École nationale supérieure des techniques industrielles et des mines (Douai, Nord ; 1878-2016) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Évolution spatio-temporelle des teneurs en composés organiques volatils en atmosphère urbaine et périurbaine et contribution de leurs sources / par Fabien Troussier ; [directeur de thèse : Jean-Claude Galloo ; co-encadrant : Nadine Locoge] / [S.l.] : [s.n.] , 2006

Résumé / Abstract : En France, la mesure des 31 COV de la directive 2002/3/CE est effectuée par les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA). Pour les sites de Marseille, Paris, Grenoble et Strasbourg, la mesure horaire en continu de ces composés est accomplie depuis 2001. Ces travaux présentent l'adaptation de la chaîne et des conditions analytiques à la mesure de 17 COV chlorés toxiques supplémentaIres. Les différences et les similitudes des quatre sites de mesure ont été ensuite analysées au travers de l'étude des évolutions temporelles et spatiales des concentrations ambiantes. Les résultats montrent que le site de Marseille présente des teneurs moyennes en COV deux à trois fois plus élevées que celle des trois autres sites. En outre, quel que soit le site, une grande majorité des composés semble résulter des sources liées au trafic urbain. Cependant, quelques composés ont un comportement singulier. Ainsi, pour le site de Marseille, les concentrations en benzène sont très influencées par les émissions d'une usine relativement éloignée. Cette étude est également la première en France à expliciter les résultats de deux modèles sources-récepteurs permettant d'évaluer les contributions des différentes sources à l'origine des teneurs ambiantes. Pour chacun d'eux et pour chaque site, quelques sources communes ont été trouvées échappement automobile, évaporation d'essence, fuites de gaz, source biotique et chauffage domestique. Ainsi, quel que soit le site de mesure, la source échappement d'automobile est la plus importante (entre 20 et 60% des contributions totales). Enfin, pour Strasbourg, les résultats ont été confrontés à ceux issus de l'inventaire d'émission.