Contribution à l’étude de la variabilité moléculaire et antigénique de la glycoprotéine d’attachement des métapneumovirus aviaires / Didier Toquin ; sous la dir. de Philippe Vannier et Nicolas Eterradossi

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2009

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Variabilité -- Aspect moléculaire

Paramyxoviridés

Volailles -- Appareil respiratoire -- Maladies -- Chez les animaux

Eterradossi, Nicolas (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Vannier, Philippe (19..-.... ; spécialiste en santé animale) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Agrocampus Ouest (2008-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : La pneumovirose aviaire est une maladie respiratoire mondiale qui touche de nombreuses espèces d’oiseaux et plus particulièrement la dinde, le poulet et le canard. Elle est provoquée par des virus appartenant au genre Metapneumovirus (notés AMPV), dans la famille des Paramyxoviridae. Les AMPV ont été isolés en 1985 et un métapneumovirus humain (HMPV) en 2001. Les AMPV présentent une variabilité antigénique et le séquençage du gène G chez les deux souches virales ici décrivent la caractérisation antigénique et le séquençage du gène G chez les deux souches virales n’appartenant à aucun des sous-groupes antéieurement identifiés : les caractéristiques mises en évidence justifiaient la créatin d’un nouveau sous-groupe noté D. Les mêmes stratégies de séquençage ont également été appliquées à différentes souches d’AMPV appartenant au sous-groupe C, récemment isolées soit chez la dinde aux Etats-Unis ou chez la cane en France.

Résumé / Abstract : Avian metapeumoviruses (AMPV, genus Metapneumovirus, family Paramyxoviridae) induce respiratory disease worldwide in several avianspecies, especially turkey,chicken and duck. AMPV and a human metapneumovirus (HMPV) were first isolated in 1985 and 2001, respectively. AMPV vary in antigenicity and genetic sequence, especially in the gene encoding their attachment glycoprotein G, which supports the classification of AMPV intro subgroups. The present study first reports the antigenic characterization and G gene sequencing of two AMPV strains that did not fit the previously recognized subgroups. These viruses were proposed as the prototype of a novel subgroup, D. The sequencing strategy that had proved successful with AMPV-D> viruses was also implemented with several recently isolated subgroup C viruses, derived either from turkeys in the USA, or from ducks in France.