Monstres et monstruosité en Grèce ancienne d'après les textes et l'iconographie des vases (VIIIe s.-IVe s. av. J.-C.) : étude de vocabulaire et de quelques hybrides / François Boudin ; sous la direction de Françoise Thélamon

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2008

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Monstres -- Dans l'art

Centaures -- Dans l'art

Peinture de vases grecque -- Thèmes, motifs

Vases grecs

Mythologie grecque

Thelamon, Françoise (1936-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Rouen Normandie (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Monstres et monstruosité en Grèce ancienne d'après les textes et l'iconographie des vases (VIIIe s.-IVe s. av. J.-C.) : étude de vocabulaire et de quelques hybrides / François Boudin ; sous la direction de Françoise Thélamon / Lille : Atelier National de Reproduction des Thèses , 2009

Résumé / Abstract : Le nombre de documents se rapportant aux monstres et à la monstruosité montre qu'ils constituent en Grèce une catégorie anthropologique et conceptuelle importante, ce dont témoignent la littérature et l'iconographie des vases. Cette étude s'attache à l'étude du vocabulaire de la monstruosité, mais aussi aux images abondantes sur ces objets d'usage commun que sont les vases. L'importance accordée par les Grecs à la monstruosité, qu'elle soit mythologique ou non, montre qu'elle est utile à penser : par ses brouillages et ses transgressions, elle définit les limites de l'humanité

Résumé / Abstract : The number of documents relating to monsters and monstrosity shows that in Greece they are an important anthropological and conceptual category, as evidenced by literature and iconography of the vases. This study focuses on the study of the vocabulary of monstrosity, but also an abundant images on these objects commonly used as vases. The importance given by the Greeks to the monstrosity, wether mythological or not, shows that it is useful to think about it : thanks to its interference and its transgressions, it defines the limits of humanity