Bacillus sphaericus, larvicide anti-moustiques : persistance et recyclage des spores, rôle des protéases dans la spécificité et le mécanisme d’action de la toxine / Luc Nicolas ; sous la direction de Daniel Thomas

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Moustiques -- Lutte biologique contre

Moustiques -- Larves

Lysinibacillus sphaericus

Endotoxines

Toxines bactériennes

Insecticides

Bioinsecticides

Culex

Protéases

Thomas, Daniel (1946-2014 ; chercheur en biotechnologie) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Technologie de Compiègne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale 71, Sciences pour l'ingénieur (Compiègne) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : En Afrique de l’Ouest, l’insecticide biologique Bacillus sphaericus contrôle pendant plus d’un mois les populations larvaires du moustique urbain Culex quinquefasciatus. Nous avons analysé le devenir des spores après le traitement et démontré leur recyclage dans les larves. Après l’ingestion par les larves, la toxine bactérienne de 43 kD est activée par les protéases intestinales en un peptide de 40 kD. La toxine est également activée par les protéases d’insectes insensibles à la bactérie. Cette étape n’est donc pas responsable de la spécificité de Bacillus sphaericus envers différentes espèces de moustiques.

Résumé / Abstract : In West Africa, larval populations of the urban mosquito Culex quinquefasciatus have been controlled during one month by the biological control agent Bacillus sphaericus. We traced the fate of the bacterial spores in the breeding sites after treatment and demonstrated the recycling of the spores in the larvae. After ingestion by the larvae, the bacterial toxin of 43 kD is activated and converted to a 40 kD peptide by the gut proteases. However, the toxin is equally activated by proteases from non-susceptible insects. Therefore, the specificity of the toxin toward different mosquito species is not due to the activation by proteases.