La protection des droits des nationaux à l'étranger : recherches sur la protection diplomatique / Sébastien Touzé ; directeur de thèse : Jean-François Flauss

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Protection diplomatique

État -- Responsabilité (droit international)

Droits de l'homme (droit international)

Flauss, Jean-François (1948-2010) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Panthéon-Assas (Paris ; 1970-2021) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : La protection des droits des nationaux à l'étranger : recherches sur la protection diplomatique / Sébastien Touzé ; préface de Jean-François Flauss / Paris : A. Pedone , 2007

Relation : La protection des droits des nationaux à l'étranger : recherches sur la protection diplomatique / Sébastien Touze / Lille : Atelier national de reproduction des thèses , [2008]

Résumé / Abstract : La protection diplomatique, procédé de mise en oeuvre de la responsabilité internationale, est traditionnellement envisagée sous l'angle de la théorie du droit propre de l'Etat. En actionnant sa protection au profit de l'un de ses nationaux lésés par un acte internationalement illicite imputable à un état étranger, l'Etat ne ferait valoir, selon cette conception, que la défense du droit subjectif propre, celui de voir le droit international respecté en la personne de ses nationaux. Partant d'un postulat admis selon lequel cette théorie classique ne reconnaît aucune place aux droits individuels que l'ordre juridique international reconnaît aux personnes privées, cette étude porpose une réflexion sur la pérennité de cette théorie et la confronte avec les diverses évolutions juridiques qui se sont manifestées depuis son affirmation doctrinale et sa confirmation jurisprudentielle. En analysant une large part du contentieux international et national, un constat de réserve s'impose et permet de faire droit à l'idée selon laquelle la conception volontariste du droit propre de l'Etat ne peut prévaloir en l'état. Relativisée par la reconnaissance de droits individuels d'origine internationale et la jurisprudence internationale récente qui leur est consacrée, la théorie traditionnelle révèle de nombreux anachronismes. la question de l'adéquation de la protection diplomatique avec les mécanismes internationaux de la responsabilité internationale se dégage alors et une solution juridique d'adaptation s'avère nécessaire. Celle-ci est dégagée à travers une conception non-unitaire du fondement substantiel de l'action étatique et de ses composantes fonctionnelles de mise en oeuvre.