Syndrome d'insulinorésistance en pratique clinique en 2005 [Ressource électronique] : prise en charge par 10 médecins généralistes et étude descriptive et comparative de 10 dossiers de patients diabétiques de type 2 / par Fatimata Watt Dieng ; [sous la dir. de] Chantal Azoulay-Petit

Date :

Editeur / Publisher : Créteil : Université de Paris-Val-de-Marne , 2006

Format : 111 f.

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Obésité

Insulinorésistance

Maladies cardiovasculaires

Poids et mesures du corps

Obésité

Insulinorésistance

Maladies cardiovasculaires

Corps humain -- Mesure

Azoulay-Petit, Chantal (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) (1970-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Syndrome d'insulinorésistance en pratique clinique en 2005 : prise en charge par 10 médecins généralistes et étude descriptive et comparative de 10 dossiers de patients diabétiques de type 2 / par Fatimata Watt Dieng ; [sous la dir. de] Chantal Azoulay-Petit / [S.l.] : [s.n.] , 2006

Résumé / Abstract : Le syndrome d'insulinorésistance est très fréquent dans les pays occidentaux ou en voie de développement, touchant 10% de la population adulte en France. Son incidence est liée à l'existence d'une population de plus en plus sédentaire, en surpoids voire même obèse. L'augmentation du nombre d'obèses et du syndrome d'insulinorésistance dans le monde constitue un problème de santé publique majeur, du fait de la majoration de la morbi- mortalité cardiovasculaire dans cette affection hétérogène. C'est un problème auquel il convient de s'attaquer rapidement sous peine d'être confronté, à moyen terme, à une recrudescence de l'épidémie de maladies cardiovasculaires, et notamment, chez des sujets de plus en plus jeunes. Les cliniciens disposent de mesures simples et non coûteuses permettant un meilleur dépistage et une prise en charge plus efficace des sujets à risque. Le régime hypocalorique et l'activité physique modérée et régulière, bien suivis, permettent à eux seuls de réduire de 50% le risque pour les intolérants au glucose de devenir diabétiques. (22) En cas d'inefficacité des mesures hygiéno-diététiques, un recours aux traitements pharmacologiques préventifs et curatifs du diabète de type 2, au cours du syndrome d'insulinorésistance, est nécessaire, et doit tenir compte de l'ensemble des facteurs de risque cardiovasculaire et métabolique de chaque patient.L'étude des dix dossiers de patients et le questionnaire sur la prise en charge par les médecins, ont permis de mettre en relief : la difficulté du dépistage par le médecin, le refus de l'acceptation de la maladie par le patient (non observance du traitement), et la difficulté à améliorer les patients malgré un traitement optimal. Les médecins généralistes auront bientôt à leur disposition un arsenal thérapeutique plus large, leur permettant de lutter contre ce problème de santé publique. Le chemin est cependant encore long pour permettre à nos patients insulinorésistants de vivre mieux plus longtemps et en bonne santé

Résumé / Abstract : The insulin resistance syndrome is a common occurrence in the Western world as well as in developing countries. In France, it affects 10% of the adult population. The prevalence of this phenomenon is related to the growing number of the sedentary population, overweight and even obese. The increase in the number of obese persons and the higher level of insulin resistance in the world, constitutes a major public health concern, because of the rise of cardiovascular morbidity/mortality cases in this heterogeneous ailment. This issue needs to be addressed as a matter of urgency in order to prevent in the medium term an increase in cardiovascular diseases, particularly among the younger group of population. Researchers Clinicians have at their disposal a number of simple and economical devices, which make it easier to conduct screening and take more efficient care of the people at risk. Hypo-caloric diet as well as regular and well controlled physical activity, are enough to reduce by 50% the risk for people with impaired glucose tolerance to become diabetic. Should these hygienic-dietetic measures prove inefficient, it might become necessary to resort to pharmacology-based preventive and curative treatment of type 2 diabetes during the insulin resistance syndrome, while taking due consideration of metabolic and cardiovascular risk factors for each individual patient.The study of the ten files of patients and the questionnaire on the assumption of responsibility by the doctors, made it possible to highlight: the difficulty of tracking by the doctor, the refusal of the acceptance of the disease by the patient (not observance of the treatment), and the difficulty of improving the patients in spite of an optimal treatment. General doctors will soon be provided with a more comprehensive range of therapeutic measures, which will enable them combat this public health problem. It is still a long way before our insulin resistant patients can enjoy the benefit of a better and longer life in good health