L'épidémie du SRAS : syndrome respiratoire aigu sévère / Laurent Leplae ; directeur de thèse Christophe Pasquier

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2005

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Syndrome respiratoire aigu sévère

Grippe aviaire

Pasquier, Christophe (19..-.... ; docteur en microbiologie) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Toulouse 3 Paul Sabatier (1969-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université Paul Sabatier (Toulouse). Faculté des sciences pharmaceutiques (....-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : L'épidémie du SRAS n'a pu être stoppée que grâce à une coopération de grands laboratoires ainsi que par des mesures drastiques comme les quarantaines. En effet ce virus, inconnu à l'époque, a pu se disperser au niveau mondial par le réseau aérien mettant en alerte même les pays les plus éloignés du foyer initial. Les signes de la maladie, très variables et sans aucune spécificité, rendent le diagnostic difficile, ce qui a posé problème pour définir les " cas infecté ". Au début le dépistage se basait donc sur la fièvre et des examens radiologiques mettant en évidence des lésions pulmonaires. Après l'épidémie, des tests de plus en plus fiables ont été mis au point. En l'absence d'expérience, les traitements utilisés pouvaient comporter une antibiothérapie, des antiviraux, des immunomodulateurs ainsi qu'une ventilation assistée. Une recherche intensive est actuellement menée pour trouver un vaccin efficace. On a observé que le SARS-CoV, comme d'autres virus à ARN, a pu passer la barrière des espèces grâce à une grande capacité de mutation. On l'a ainsi retrouvé chez plusieurs espèces d'animaux présentes sur les marchés de la province de Guangdong. La contagiosité de la maladie est modérée mais, pour quelques cas " super-contaminateurs ", elle était très élevée.

Résumé / Abstract : The SARS' epidemic could be stopped only thanks to the cooperation of great laboratories like by drastic measures like quarantine. Indeed this virus, unknown at this time, could disperse on a world level by the airline grid putting in alarm even the countries furthest away from the initial epicentre. Signs of the disease, very variable and without any specificity, make the diagnosis difficult, which were a bit of a problem to define "infected cases". At the beginning detection was thus based on fever and radiological examinations highlighting pulmonary lesions. After the epidemic, increasingly reliable tests were developed. Without experience, treatments used could comprise antibiotherapy, antivirals, immunomodulators as well as assisted ventilation. An intensive research is currently undertaken to find an effective vaccine. It was observed that SARS-CoV, like other ARN viruses, could pass the species barrier thanks to a great mutation capacity. One thus found it on several animal species on markets of the Guangdong province. The disease contagiousness is moderate but, for some "super-contaminators" cases, it was very high.