L'appropriation des stratégies d'information par les organisations paysannes du bassin arachidier sénégalais dans la vulgarisation phytosanitaire : médiations du professionnel de l'information et de la documentation / Khady Kane Touré ; sous la direction de Bernard Miège

Date :

Editeur / Publisher : [Grenoble] : [Université Stendhal Grenoble 3] , 2005

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Communication en agriculture -- Sénégal -- Sine-Saloum (Sénégal)

Communautés rurales -- Sénégal -- Sine-Saloum (Sénégal)

Agriculture -- Gestion des stocks -- Sénégal -- Sine-Saloum (Sénégal)

Miège, Bernard (1941-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Stendhal (Grenoble) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : L'appropriation des stratégies d'information par les organisations paysannes du bassin arachidier sénégalais dans la vulgarisation phytosanitaire : médiations du professionnel de l'information et de la documentation / Khady Kane Touré ; sous la direction de Bernard Miège / Lille : Atelier national de reproduction des thèses , 2005

Résumé / Abstract : Un questionnement sur l'absence des paysans qui représentent 70 % de la population du Sénégal parmi les usagers des documentalistes, nous a conduit à mener une recherche exploratoire sur leurs stratégies d'appropriation de l'information, sur la protection des cultures et des denrées stockées dans le cadre de la vulgarisation. Le Bassin arachidier, zone d'étude abrite la population cible, et l'échantillon sera constitué par des producteurs, des comités de lutte villageois, encadrés par la Direction de la Protection des Végétaux. Une méthodologie d'enquête participative, combinant plusieurs techniques a permis l'étude des demandes, des pratiques et interactions informationnelles des paysans dans leurs contextes, entre eux et avec les acteurs concernés, et des obstacles. Les résultats obtenus ont ouvert sur de nouvelles perspectives de gestion intégrée de l'information exogène et des savoirs endogènes exploitables par les paysans. La prise en compte de l'importance des contextes, de l'échelle locale, des dimensions socioculturelle et linguistique, de la communication, des technologies aussi bien traditionnelles que modernes communautaires ruraux, aidera les professionnels à jouer de nouveaux rôles de communicateur, d'animateur, de médiateur, de veilleur et de gestionnaire des savoirs. Cette approche vise au renforcement des compétences, à l'amélioration des conditions de travail et de vie des nouveaux usagers paysans, principaux acteurs d'un développement durable, dans un contexte de désengagement de l'Etat et de décentralisation. Les approches africaines articulées aux recherches des Sciences de l'information et de la communication, fédérées dans leurs convergences, pourraient intégrer d'autres alternatives.