"Le volcan à l'envers" de Boris Gamaleya ou la traversée avec le diable : pour une réécriture de l'histoire et une reconquête de l'identité / Marie-Josée Matiti-Picard ; sous la direction de Jean-Claude Carpanin Marimoutou

Date :

Editeur / Publisher : [Lieu de publication inconnu] : Marie-Josée Matiti-Picard , 1999

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Gamaleya, Boris (1930-....) -- Le volcan à l'envers

Diable -- Dans la littérature

Identité (philosophie) -- Dans la littérature

Marimoutou, Jean-Claude Carpanin (1956-....) (Responsable de l'équipe de recherche / research team head)

Université de la Réunion. Faculté des lettres et des sciences humaines (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : "Le travail consiste à nous intéresser à l'image traditionnelle du diable tant dans les mentalités populaires que dans la littérature. Il débute par une étude étymologique et sémantique du mot "diable", l'objectif étant ici de mettre l'accent sur la multiplicité de la figure du personnage, sur son caractère pluriel et son rôle de grand diviseur. Succèdera à cette étude étymologique et sémantique une analyse sur l'évolution de la figure littéraire, son passage du statut "d'obsession religieuse" à celui de mythe littéraire. Ce qui nous amènera à une confrontation d'une part avec sa représentation dans l'imaginaire réunionnais, et d'autre part avec la figure du diable du volcan à l'envers, lequel, inscrit dans un processus de créolisation, c'est-à-dire dans un mouvement de dialogue culturel, s'avère être non pas le grand diviseur de la tradition religieuse judéo-chrétienne, mais le dieu de l'unité, le "lieu" où se réalise la coïncidences des contraires. La seconde partie sera consacrée à l'expression de l'identité chez B. Gamaleya : on s'attache dans cette partie à montrer comment par une réécriture de l'histoire, une reconsidération de la rencontre initiale, le poète parvient à reconstruire une identité réunionnaise qui s'enracine non plus dans une histoire d'asservissement et de soumission, mais dans une lutte et une rencontre fondatrices. On s'interrogera également sur la manière dont B. Gamaleya appréhende la diversité culturelle de La Réunion, et sur les procédés mis en oeuvre pour exprimer cette réalité multiple et métisse de l'île. La dernière partie portera sur le surnaturel et la réécriture de l'histoire. Il s'agira de tenter de définir le surnaturel qui est à l'oeuvre dans "le volcan à l'envers", ce surnaturel faisant appel autant au merveilleux qu'au fantastique, plus précisément à la fonction du merveilleux et à celle du fantastique. Puis nous nous intéresserons au rôle symbolique des légendes et de l'inscription dans une atmosphère dionysiaque, symbolique parce que révélateur, semble-t-il, d'un savoir, porteur d'un message de vérité. Il s'agira enfin de déterminer la fonction du surnaturel dans l'oeuvre de B. Gamaleya. (Résumé de l'auteur)."