L'État à l'épreuve des sciences sociales : la fonction recherche dans les administrations sous la Ve République : [séminaire] / [organisé par le CERSA, Centre d'études et de recherches de science administrative de l'Université Paris II] ; sous la direction de Philippe Bezes, Michel Chauvière, Jacques Chevallier... [et autres]

Date :

Type : Livre / Book

Langue / Language : français / French

ISBN : 2-7071-4721-4

EAN : 9782707147219

Centres de recherche publics -- France -- 1945-....

Recherche -- Politique publique -- France -- 1945-....

Sciences sociales -- Recherche -- France -- 1945-....

Classification Dewey : 352.34

Classification Dewey : 306.42

Bezes, Philippe (1968-.... ; politiste et sociologue) (Directeur de publication / publishing director)

Chauvière, Michel (1946-.... ; sociologue) (Directeur de publication / publishing director)

Chevallier, Jacques (1943-.... ; juriste) (Directeur de publication / publishing director)

Montricher, Nicole de (19..-2021) (Directeur de publication / publishing director)

Ocqueteau, Frédéric (1955-....) (Directeur de publication / publishing director)

Centre d'études et de recherches de sciences administratives et politiques (Paris) (Organisateur de réunion / organizer of meeting)

Collection : Recherches / Paris : La Découverte , 1994-

Résumé / Abstract : Les rapports entre État et sciences sociales offrent un terrain d’observation privilégié pour étudier l’évolution des arts de gouverner contemporains. Cet ouvrage retrace l’histoire des organismes de commande et de financement de la recherche en sciences sociales dans les administrations françaises depuis les années 1960 et il en propose un premier bilan. Que se passe-t-il, en effet, à l’interface d’administrations en quête de savoirs opérationnels et de chercheurs acceptant de répondre à la demande publique ? Depuis les années 1960, en France, l’État soutient le développement d’une « recherche publique incitative », espérant ainsi mieux connaître les phénomènes sociaux et surtout agir de façon plus éclairée. Alors que l’État est resté l’acteur majeur de la professionnalisation des chercheurs et du financement de leurs activités, pourquoi et sous quelles conditions ont-ils accepté de réaliser des travaux suscités par les administrations, pour quels usages et avec quel impact ? Réunissant dix-sept contributions originales, cet ouvrage inscrit ces « interfaces organisées » dans les conflits politiques, idéologiques, institutionnels et professionnels qui ont traversé la Ve République.