L’Eau au Sénégal : les enjeux actuels de la privatisation, Dakar et Kaolack : essai de géographie sociale / Abdoul Sall ; directeur de thèse Robert Hérin

Date :

Editeur / Publisher : [s.l.] : [s.n.] , 2005

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Services des eaux -- Sénégal -- Dakar (Sénégal)

Services des eaux -- Sénégal -- Kaolack (Sénégal)

Privatisations -- Sénégal

Banque internationale pour la reconstruction et le développement

Pauvres en milieu urbain -- Sénégal

Ménages -- Attitudes -- Sénégal

Hérin, Robert (1936-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Caen Normandie (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : L’eau au Sénégal : les enjeux actuels de la privatisation (Dakar et Kaolack) : essai de géographie sociale / Abdoul Sall / Lille : A.N.R.T. , 2007

Résumé / Abstract : Que nous apprend l’expérience sénégalaise de privatisation de l’eau ? Comment les usagers apprécient-ils la qualité du service compte tenu des résultats perceptibles sur le terrain ? La réforme a-t-elle permis d’atteindre les objectifs initiaux de réduction de l’endettement public, de rattrapage des investissements et d’amélioration des taux de desserte ? Quelle leçon générale peut-on finalement tirer de la réforme du secteur de l’hydraulique urbaine au Sénégal ? Voilà des questions auxquelles nous avons tenté de répondre en menant cette thèse. Pour cela, nous avons mené une enquête-ménage à Dakar et à Kaolack. Ces enquêtes ont été complétées par l’exploitation des rapports de facturation qui ont permis d’étudier les abonnés et les consommations, par ailleurs indicateurs pertinents de la ségrégation socio-spatiale entre la ville de Dakar et la banlieue. Au delà de la question financière (hausses des tarifs de l’eau et leur impact dans les pratiques des ménages), la privatisation a eu un impact réel positif s’agissant de la fiabilité du service. Comment la question de l’accès à l’eau est-elle appréhendée pour les ménages à faibles revenus ? La réponse à cette question nous a permis de montrer que la réforme a eu comme conséquence une externalisation de la question sociale, autrement dit, que c’est uniquement une partie des nouveaux acteurs (SONES) en collaboration avec les Organisations Non-Gouvernementales (ONG) qui s’occupent de cette catégorie de populations.