Inhibition de la poly(ADP-Ribose) polymérase : une nouvelle stratégie thérapeutique pour le traitement du trauma cérébral? / Valérie Besson ; sous la dir. de Catherine Marchand

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2004

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Cerveau -- Lésions et blessures -- Modèles animaux

Stress oxydatif

Mort cellulaire

Poly(ADP-ribose) polymerases -- Dissertations universitaires comme sujet

Poly adénosine diphosphate ribose -- Dissertations universitaires comme sujet

Acide peroxynitreux -- Dissertations universitaires comme sujet

Marchand, Catherine (1957-.... ; docteure en neurophysiologie) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris Descartes (1970-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université Paris Descartes. Faculté de pharmacie de Paris (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

École doctorale du Médicament (....-2009 ; Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Le but de ce travail a été d'évaluer si l'inhibition de la poly(ADP-ribose)polymérase (PARP) constitue une stratégie thérapeutique pour le trauma cérébral (TC). L'hyperactivation de cette enzyme par un stress oxydatif (SO) serait à l'origine d'une déplétion énergétique conduisant à la mort cellulaire.Un SO cérébral in vivo entraîne un stress nitrosant et une activation de la PARP. Le 3?aminobenzamide (3AB), un inhibiteur de PARP, réduit la lésion et l'activation de la PARP, montrant le rôle délétère de cette enzyme dans la mort cellulaire induite par un SO cérébral. Le TC induit par percussion de fluide entraîne un stress nitrosant et une activation de la PARP. Le 3AB réduit le déficit neurologique, la lésion et l'activation de la PARP post-traumatiques. Alors que le PJ34 et le INO-1001, deux inhibiteurs plus puissants, réduisent le déficit sans diminuer la lésion.En conclusion, notre travail montre que la PARP apparaît comme une cible thérapeutique pour le TC, mais nécessite des études supplémentaires pour déterminer la nature de la (ou des) PARP à inhiber.

Résumé / Abstract : The aim of this work was to evaluate if poly(ADP-ribose)polymerase inhibition could be a therapeutic strategy for traumatic brain injury (TBI), as excessive activation of this enzyme by oxidative stress (OS) induces cell death by energetic depletion.A cerebral OS in vivo leads to nitrosative stress and PARP activation. 3?aminobenzamide (3AB), a PARP inhibitor, reduces the lesion and PARP activation, showing the deleterious role of this enzyme in cell death induced by cerebral OS. TBI caused by fluid percussion leads to nitrosative stress and PARP activation. 3AB reduces the neurological deficit, the lesion and PARP activation. Two PARP inhibitors more potent than 3AB, PJ34 and INO-1001 reduce the deficit, the PARP activation without affecting the brain lesion.In conclusion, our work shows that PARP is involved in the pathogenesis of TBI and may be a promising therapeutic target for brain trauma. However, complementary studies are needed to evaluate which PARP isoforms to inhibit.