La non-philosophie de Gilles Deleuze et Felix Guattari : dualyse unilatérale de la schizo-analyse suivant la théorie et la discipline de Françoise Laruelle / Erik del Bufalo ; sous la dir. de François Laruelle

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2000

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Guattari -- Félix -- 1930-1992 -- Critique et interprétation

Deleuze -- Gilles -- 1925-1995 -- Critique et interprétation

Laruelle -- François -- 1937-.... -- Critique et interprétation

Schizo-analyse

Philosophie -- 20e siècle

Laruelle, François (1937-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris Nanterre (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Notre étude est un programme et une pragmatique ainsi qu'une investigation qui s'accomplit à l'occasion de la "non-philosophie". Celle-ci n'est qu'une théorie et une discipline sans philosophie, pour la philosophie. La non-philosophie est l'innovation la plus radicale pour la pensée, innovation qui se fait dans la pensée autant que hors la philosophie. Elle est une innovation transcendantale, au-delà de la pensée, pour la pensée, et son innovation commence par la renonciation à toute visée du Réel . Elle renonce à devenir une visée de plus sur le Réel, sans pourtant nier "de droit" la visée de la philosophie sur Celui-ci. Elle renonce à devenir une pensée qui demande le Réel, cause en dernière instance de toute pensée, à sa portée. Cela est sa puissance, non plus vouloir, ne fût-ce que dans la propre privation, penser le Réel, mais penser depuis le Réel. Elle renonce à la surdétermination, de la philosophie autant qu'à celles des sciences dites de l'homme. Elle renonce à la connaissance impossible de l'homme, pour parvenir à penser et à connaître la pensée et la connaissance elles-mêmes, ainsi que leurs surdéterminations incontournables et irrémissibles. Elle peut le faire car elle s'effectue depuis l'identité radicale de l'homme vers la pensée, et non plus l'inverse. Elle est une "science des hommes" pour la philosophie et les sciences humaines. Cette recherche n'est qu'un cas de la valeur de cette discipline, en l'occurence d'une pensée, la "schizoanalyse", qui n'est que le pur devenir-infini de la philosophie. La "schizoanalyse", produite et reproduite infiniment dans le carrefour de la philosophie et de la psychanalyse, dans le "entre-deux" ou le "devenir-deux" du philosophe, Deleuze, et du psychanalyste, Guattari, n'est que le symptôme ou la manifestation d'une décision plus profonde, à savoir "la Décision philosophique", toujours autrement que réelle.

Résumé / Abstract : [Résumé en anglais] The following study is, more than a reflection, a program and a pragmatic, which develops within the frame of non-philosophy. This is not other than a theory and a discipline without philosophy toward thought. Non-philosophy signifies a radical innovation of thinking itself, inside of thinking and outside philosophy. It is a transcendental innovation ; it begins by renouncing the unrealizable quest of the real. It refuses to become a vision of the real, but without denying philosophies right in its request upon reality. The task of non-philosophy does not consist in thinking reality, still to think from the real. It abdicates any image of man, any over-determination of man, wether they come from philosophy or from the so-called human sciences. It neither holds the longing to know nor to think the real or the human but to thnik and to know thinking and knowledge themselves from the human or the real. Hence, it is a "science of humans" for non-human or non-real. This study is only an instance of this discipline's performance over a philosophy, schizo-analysis : infinite-becoming of philosophy. The schizo-analysis, created and recreated in the boundless scope of philosophy and psychoanalysis, in the "becoming-two" between a philosopher, Deleuze, and a psychoanalyst, Guattari, is only a sign or a symptom of the "Philosophical Decision" which aims the essence One-in-One or universal of the real. The objet of this study is to demonstrate that the essence of philosophy, and one of its symptoms, schizo-analysis, is inadequate for the essence of the Real. This demonstration or proof is not, futhermore, philosophical but no-philosophical, according to the set of axioms an theorems, epistemologically ineffective, of the no-philosophy. The "unilateral dualysis" of the schizo-analysis is the aim of this study.