Prise en charge thérapeutique des grossesses extra-utérines : A propos de deux cent vingt cinq cas / Aude Recoules-Arche ; sous la dir. de Charles Chapron

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2003

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Grossesse extrautérine

Chapron, Charles (19..-.... ; médecin) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : L'analyse rétrospective de 225 cas de GEU tubaires distales traitées dans un service de chirurgie gynécologique de 1998 à 2001 révèle que le traitement médical a été réalisé dans 32 % des cas .Les antécédents n'étaient pas différents dans les groupes traités médicalement ou chirurgicalement notamment au sujet des antécédents d'infertilité ou de GEU .En revanche, les signes cliniques , échographiques et biologiques étaient différents ; les patientes traitées médicalement étaient peu ou asymptomatiques, 85 % d'entre elles remplissant le score de Fernandez modifié (progéstéronémie exclue). Un peu plus de la moitié des patientes candidates au traitement médical (61 % de la population étudiée selon les critères suivants : GEU non rompue de taille échographique < 30 mm avec un taux de BHCG < 5000 et un hémopéritoine <100 ml; 58 % selon le score de Fernandez modifié ) a été traitée médicalement nous plaçant parmi les services au sein desquels le traitement médical est fortement réalisé .Au total , 51 % des patientes ont été traitées radicalement et 49 % ont bénéficié d'un traitement conservateur avec 17 % de traitement conservateur chirurgical et 32 % de traitement conservateur médical . 99% des patientes traitées chirurgicalement ont bénéficié d'une cœlioscopie , traitement de référence actuel de la GEU.Le taux d'échec du traitement conservateur par cœlioscopie ( 2,6 %) a été nettement amélioré par l'utilisation post-opératoire de méthotrexate , prophylactique ou thérapeutique .Le taux d'échec du traitement médical , défini par la nécessité de réaliser une intervention chirurgicale est de 29 % dans notre étude ; le taux de GEU rompue observées avec le traitement médical est de 5,5 % .En analyse univariée , il existe 3 facteurs de risque d'échec du traitement médical: le taux de BHCG initial > 1000 mUI/ml avec un taux d'échec de 46 % au-delà de ce seuil , un taux de réussite de 82 % au-dessous de ce seuil ; un hémopéritoine >100 ml et le non respect de score de Fernandez .En analyse multivariée , le taux de BHCG > ou < 1000 mUI/ml est le seul paramètre à prendre en considération comme facteur de risque d'échec du traitement médical, en accord avec les données récentes de la littérature. Les résultats de notre étude multivariée plaident en faveur d'une simplification du score de Fernandez . Dans ce score, la prise en compte des critères objectifs doit être privilégiée. Des travaux ultérieurs sont nécéssaires pour savoir si la valeur prédictive du seul dosage des BhCG est comparable à celle du score.