Le réseau urbain et la structuration de l'espace au Fouta Djallon (République de Guinée) / par Ibrahima Diallo ; sous la dir. de Georges Rossi

Date :

Editeur / Publisher : [s.l.] : [s.n.] , 2003

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Urbanisation -- Fouta-Djalon (massif)

Géographie urbaine -- Fouta-Djalon (massif)

Conditions sociales -- Fouta-Djalon (massif)

Rossi, Georges (1946-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Bordeaux Montaigne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Le Fouta Djallon, moyenne montagne de l'Afrique Occidentale est une région de fortes densités de populations héritées du Fouta théocratique (XVIIe-XIXe s.) qui a organisé le territoire et a créé les misiidè", centres religieux de concentration des pouvoirs autour desquels se sont formées les fortes densités, atouts importants pour le développement urbain. Dix villes petites et moyennes, créées pour des raisons politiques et administratives, se partagent l'espace régional. Mais contrairement à la plupart des villes d'aFrique au Sud du Sahara, elles ont amorcé leur décollage démographique au cours des années 1980, les migrants de la région se dirigeant plutôt à l'extérieur. A partir de 1984, la libéralisation des activités favorise le retour des migrants et l'éclosion d'une classe commerçante dont les principaux acteurs résident en ville. Ces commerçants investissent dans les transports, encouragent les producteurs (développement de l'agriculture péri-urbaine) et renouent les échanges avec les marchés. ceci se solde par une croissance récente de certaines villes. Deux niveaux de structuration de l'espace se dégagent de l'espace par l'ensemble des activités régionales. Si quinze à trente kilomètres des centres secondaires importants (petites villes et sous-préfectures de grande activité) structurent et polarisent l'espace, au-delà, l'espace foutanien est un grand vide en matière de polarisation. L'analyse systémique montre que le capital humain du Fouta Djallon peut devenir, plutôt qu'une entrave (villes-relais, campagne bloquées, pression démographique, faiblesse des ressources, émigrations...), mais bien plus un véritable atout du développement.