Le théâtre de Harold Pinter : paramètres et enjeux de la vie / Hamid Faraji ; sous la direction de Nicole Vigouroux-Frey

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2001

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : multilingue / Multiple languages

Catalogue Worldcat

Pinter -- Harold -- 1930-2008 -- Oeuvres -- Théâtre (genre littéraire)

Pinter -- Harold -- 1930-2008 -- Personnages

Pinter -- Harold -- 1930-2008 -- Pensée politique et sociale

Sécurité (psychologie)

Relations humaines -- Dans la littérature

Famille -- Dans la littérature

Vigouroux-Frey, Nicole (1942-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Rennes 2 (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : @Comique ou tragique, le théâtre de Pinter? Dérangée dans ses habitudes, la critique s'est parfois montrée incapable de répondre. Avec jubilation, Pinter détruit la tradition théâtrale et multiplie les énigmes. L'image du labyrinthe domine ce théâtre : éperdus d'angoisse, étouffés par la solitude, pris au piège d'une action souvent circulaire, captifs du temps et de l'espace, esclaves du langage, bref pris dans une spirale infernale, les personnages pintériens refusent catégoriquement l'idée du suicide qui pourra mettre fin à̧ une situation devenue insupportable. Plus que jamais, ils sont contraints de mentir, de trahir, afin de pouvoir survivre dans un monde de violence et de conflit qui les prive de tout attribut humain, les réduit à de simples objets. Ils s'acharnent alors sur tous ceux qu'ils jugent inférieurs, violent les lois sacrées du mariage, de l'amitié ou de l'hospitalité, espérant ainsi faire valoir leurs fins envers et contre tous. Pinter suscite l'insolite mais nous laisse dans l'épouvante, le rire devient grinçant et désespéré. Le spectateur et le lecteur se trouvent à leur tout enfermés dans un labyrinthe où l'auteur les laisse prisonniers.

Résumé / Abstract : @Is the theatre of Pinter comic or tragic? The critics are sometimes puzzled. With success, Pinter bowls-over the dominating theatrical tradition, multiplies riddles. The image of labyrinth prevails in his theatre. Nothing in his characters' life is firm, not their physical context, nor their own memory. They feel scared, are crushed by loneliness, time and space. Even in the language they use, one can see that they don't really communicate. Amidst torment and suffering, Pinter's characters refuse the idea of suicide, fight for survival in a violent and arbitrary world that deprives them of all human aspects, reduces them to mere objects. They cheat each other, hide behind a role which is false, shift their ground in relation to each other in order to pursue their own advantages. Pinter is one of the most perceptive and able dramatists to express human tragedy, keeping hs public on the edge of their seats.