Mortalité maternelle en Afrique de l'Ouest : de l'épidémiologie à la santé publique / Alain Pierre Prual ; sous la dir. de Didier Fassin

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2000

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Santé publique -- Afrique occidentale

Mortalité maternelle -- Afrique occidentale

Épidémiologie -- Afrique occidentale

Fassin, Didier (1955-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Nancy I (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Thèse de doctorat épidémiologie et santé publique. Depuis le lancement de " l'Initiative pour une Maternité sans Risque" en 1987, de gros progrès ont été faits dans la connaissance de l' épidémiologie de la mortalité et de la morbidité maternelles, même si de grosses lacunes persistent. La mortalité maternelle est, en cette fin de XXe siècle, au même niveau en Afrique de l'Ouest qu'en Europe au XVIIIème siècle. De plus, elle ne semble pas avoir diminué depuis deux décennies, y compris dans les grandes métropoles où, pourtant, est non seulement concentrée la quasi-totalité des personnels qualifiés mais aussi où sont réunis les moyens techniques. L'étude de la morbidité maternelle sévère montre une forte incidence des complications obstétricales graves (6%) dont certaines ont une très forte létalité. Ceci témoigne d'une mauvaise qualité des soins aux femmes enceintes là où ils sont disponibles et accessibles puisque la grande majorité des femmes utilisent les services de santé maternelle en milieu urbain. Cette mauvaise qualité des soins est démontrée directement pour la consultation prénatale (dépistage des facteurs de risque, supplémentation en fer) dont, par ailleurs, nous avons montré que son rôle avait été surestimé. Le suivi du travail et de l'accouchement est également de mauvaise qualité. De plus, l'attitude des sages femmes et de nombreux médecins envers les femmes enceintes est faite d'agressivité et de mépris, qui aboutissent souvent à une absence de prise en charge. L'éthique professionnelle est souvent absente. Bien que cette situation soit maintenant connue et étayée, aucune action organisée n' a été menée par les états d'Afrique de l'Ouest pour réduire la mortalité maternelle. Ce manque de volonté politique ou cette incapacité à la transformer en actions est analysée et renvoie la responsabilité aussi bien aux bailleurs de fonds qu'aux gouvernements africains. Des propositions concrètes sont faites pour remédier à cette situation.

Résumé / Abstract : Since the "Safe Motherhood Initiative" was launched in 1987, the epidemiology of maternal morbidity and mortality is better known. At this end of the XXtrh century, maternal mortality is at the same level in West Africa than it was in Europe in the XVIIIth century. Moreover, it does not seem to have decreased since two decades, even in major cities where are concentrated both the qualified personnel and the technical means. The study of maternal morbidity has revealed a high incidence of severe obstetrical morbidity, responsible for a high letality. Since, in cities, maternal health services are largely used by the pregnant women, this letality points to a poor quality of those services. We demonstrated a poor quality of the prenatal consultation (screening for risk factors and iron supplementation) but also a scientific error as to the potential role of prenatal care. Relationships between the midwives, many doctors and the pregnant women are bad : violence, disdain and lack of adequate care are common. ln addition, few deliveries are effectively performed by midwives even in cities, where they are in sufficient numbers. Ethic is often poor. Although this situation is well known by govemments in West Africa, no organized action has been undertaken. This lack of political will or the incapacity to transform it into actions is analysed. Responsibility is shared by West African govemments and donor agencies. Based on this analysis, propositions are made to move towards a matemity at lesser risk.