L'invention de l'écrivain catholique : le mouvement de "renaissance littéraire catholique" (1880-1933) : contribution à une sociologie du "renouveau" / Hervé Serry ; sous la dir. de Marc Lazar

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2000

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Écrivains catholiques -- France

Littérature -- Histoire et critique

Intellectuels catholiques -- France

Lazar, Marc (1952-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris Nanterre (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Naissance de l'intellectuel catholique / Hervé Serry / Paris : La Découverte , 2004

Relation : L'invention de l'écrivain catholique : le mouvement de "renaissance littéraire catholique" (1880-1933) : contribution à une sociologie du "renouveau" / Hervé Serry ; sous la dir. de Marc Lazar / Lille : Atelier national de reproduction des thèses , 2000

Résumé / Abstract : Le mouvement de << renaissance littéraire catholique >> est la mobilisation d'instances littéraires pour la défense de l'Eglise catholique. à partir du début des années 1910, c'est-à-dire à la suite de la loi de séparation et parallèlement au catholicisme social qui connait alors un essor nouveau, la revendication catholique est portée par de nombreux écrivains. Cette << renaissance catholique >> associe la survie de la civilisation française et la défense de l'Eglise. Elle se veut un obstacle au << monde moderne >> né de la révolution. Attentive à tous les moyens de diffuser son discours, l'Eglise accorde une attention vigilante à ce mouvement. Jusque dans les années 1930, débats, essais, polémiques, organisations diverses laïques ou cléricales se succèdent et contribuent à l'invention d'une figure intellectuelle nouvelle : l'écrivain catholique. les tenants de la << renaissance littéraire catholique >> échouent à imposer une esthétique catholique, mais aussi le retour de la religion dans la société. Pourtant leurs engagements pour le catholicisme et les combats qui les voient s'affronter avec le pôle non religieux du champ littéraire, posent les bases d'une posture d'intellectuel catholique détaché de la tutelle ecclésiale. Le champ des revues catholiques a été etudié dont, notamment, les cahiers (de l'amitié de france) (1907-1912), les lettres (1913-1931) et Vigile (1930-1933) qui portaient les espoirs de la << renaissance >>. De même, les trajectoires biographiques des écrivains (dont Vallery-Radot, Johannet, Mauriac, Bernoville, Maritain) et les manifestations de cette << renaissance >>, corporations, syndicats, dont la plus importante, la << semaine des écrivains catholiques >> (1921-1929), ont été analysées à partir d'archives. Sans omettre de replacer la << renaissance >> dans le contexte intellectuel de l'époque entre, l'art pour l'art de la nouvelle revue française de Gide et le nationalisme intégral de Maurras et son action française.