La querelle de la sécularisation : un parcours dans la philosophie allemande, de Hegel à Blumenberg / Jean-Claude Monod ; sous la dir. de Jean-François Courtine

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2000

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Sécularisation (théologie) -- Allemagne -- 19e siècle

Modernité -- Sociologie

Allemagne -- Philosophie de l'histoire

Courtine, Jean-François (1944-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris Nanterre (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : La querelle de la sécularisation : théologie politique et philosophies de l'histoire de Hegel à Blumenberg / Jean-Claude Monod / 2e édition / Paris : Librairie philosophique J. Vrin , 2012

Relation : La querelle de la sécularisation : un parcours dans la philosophie allemande, de Hegel à Blumenberg / Jean-Claude Monod ; sous la dir. de Jean-François Courtine / Lille : Atelier national de reproduction des thèses , 2000

Résumé / Abstract : LA CATEGORIE DE SECULARISATION CONSTITUE UN INSTRUMENT CENTRAL D'INTERPRETATION DE L'HISTOIRE MODERNE AU SEIN DE LA PHILOSOPHIE ET DE LA SOCIOLOGIE ALLEMANDES, DE HEGEL A CARL SCHMITT. ELLE EST POURTANT MARQUEE PAR UNE PROFONDE AMBIVALENCE, PUISQU'ELLE DESIGNE TANTOT LE RETRAIT PUR ET SIMPLE DE LA RELIGION COMME SPHERE DOMINANTE DE LA VIE SOCIALE, TANTOT LE TRANSFERT DE REPRESENTATIONS, DE SCHEMES, DE CONTENUS RELIGIEUX DANS LA PENSEE ET LA SOCIETE "SECULARISEES". A CE DERNIER TITRE, ELLE EST FREQUEMMENT EMPLOYEE POUR FAIRE APPARAITRE LES DETTES INAPERCUES OU INCONSCIENTES DE LA RATIONALITE MODERNE VIS-A-VIS DE LA RELIGION DONT CELLE-CI A PRETENDU S'EMANCIPER : D'OU SA MISE EN CAUSE PAR HANS BLUMENBERG COMME "CATEGORIE DE L'ILLEGITIMITE HISTORIQUE". NOUS AVONS TENTE, DANS CETTE THESE, D'EXAMINER LA VALIDITE ET LES LIMITES DE CETTE CRITIQUE, ET PAR LA MEME CELLES DE LA CATEGORIE DE SECULARISATION POUR LA COMPREHENSION DU MONDE MODERNE. NOUS AVONS RETRACE LA CONSTITUTION DE LA NOTION (VERWELTLICHUNG OU SAKULARISIERUNG) EN CATEGORIE D'INTERPRETATION DE L'HISTOIRE DU MONDE, TELLE QUE HEGEL L'OPERE DANS UN SOUCI DE DEPASSEMENT DE L'OPPOSITION ENTRE CHRISTIANISME ET TEMPS MODERNES, ET QUI SE VOIT ENSUITE APPLIQUER DANS LA PERSPECTIVE D'UNE CRITIQUE DE LA RELIGION, PUIS DES "RELIGIONS DE SUBSTITUTION". NOUS AVONS SOULIGNE CE QUI SEPARE CES ANALYSES DE L'USAGE "NEUTRALISE" DE LA CATEGORIE DANS LA SOCIOLOGIE DE LA MODERNITE DE MAX WEBER. ENFIN, NOUS AVONS DISCUTE CERTAINES DES "THESES DE SECULARISATION" LES PLUS RECUES : CELLE QUI POINTE LES TRANSFORMATIONS DE NOTIONS THEOLOGIQUES EN CONCEPTS JURIDIQUES (SCHMITT) ET CELLE QUI VOIT DANS LES PHILOSOPHIES DE L'HISTOIRE UNE SECULARISATION DE L'ESCHATOLOGIE (LOWITH). SI NOUS CONTESTONS CES THESES, LA CATEGORIE DE SECULARISATION NOUS PARAIT TOUTEFOIS IRREDUCTIBLE A SON USAGE POLEMIQUE, ET SUSCEPTIBLE D'ECLAIRER UN MOUVEMENT DE FOND DE L'HISTOIRE MODERNE.