La mise en valeur d'une région périphérique au nord-est de la Syrie : la Djezireh (étude géographique et problèmes d'aménagement) / Mohamed Assadi ; sous la dir. de Christian Huetz de Lemps

Date :

Format : 517 p.

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Agriculture -- Syrie (nord-est)

Blé -- Cultures -- Proche-Orient

Coton -- Cultures -- Proche-Orient

Géographie rurale -- Syrie

Djézireh

Huetz de Lemps, Christian (1938-2017) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris-Sorbonne (1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Située entre le Tigre et l’Euphrate, traversée par le Khabour, la Djézireh est une immense plaine à peine ondulée, parsemée des collines artificielles "1600 tal". Elles représentent les débris des anciens villages au cours de 7000 dernières années. La Djézireh est une région de type purement agricole, dont la majeure partie de sa population (62 %) a un caractère rural. Toute la population de la Djézireh (995 794 habitants) se trouve dépendante directement ou indirectement de l'agriculture. La Djézireh (23 333 k.m2) est parmi les régions les plus riches de la Syrie grâce à ses deux cultures: le blé (50 %) et le coton (40 %). L'élevage représente également une ressource complémentaire à l'agriculture (la Djézireh occupe la 3eme place au niveau national). A cela s'ajoute les nouvelles découvertes pétrolières importantes dans l'est et le nord-est de la région. En outre, grâce à sa situation géographique et son histoire très ancienne la Djézireh est un cas unique en Syrie du point de vue démographique car plus de 10 communautés différentes vivent et cohabitent sur son territoire. Mais, malheureusement, la Djézireh ne semble pas en tirer les avantages correspondants. En effet, le niveau de vie de sa population est parmi le plus bas de toute la Syrie. La formation scolaire n'existe que depuis une trentaine d'années. Le taux d'analphabétisation est parmi le plus élevé de Syrie. L'infrastructure surtout routière n'a pas connu une grosse amélioration depuis l'indépendance. L'industrialisation n'existe pratiquement pas etc... A nos yeux, l'aménagement de la région du Hassake nécessite un rééquilibrage géographique de la Syrie toute entière. Il faut y promouvoir un programme de mise en valeur économique et sociale, qui permet à terme à cette région de jouer un rôle plus important dans l'économie national. Ceci, en utilisant au mieux ses ressources naturelles. Il nous semble donc que l'aménagement global de la région est un problème politique d'une grande importance, et que les solutions à trouver n'auront pas une justification uniquement économique.