Le surnaturel dans le théâtre élisabéthain / Delphine Neimon ; sous la direction de Monique Banu Borie

Date :

Editeur / Publisher : [S. l.] : [s.n.] , 1999

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Shakespeare -- William -- 1564-1616 -- Critique et interprétation

Théâtre (genre littéraire) anglais -- 16e siècle -- Thèmes, motifs

Merveilleux (littérature)

Magie -- Dans la littérature

Borie, Monique (1939-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Ce travail entreprend de démontrer que le surnaturel est un des rouages essentiels du théâtre élisabéthain tel qu'on le conçoit alors. Nous étudierons au préalable la gestation des figures surnaturelles depuis leurs origines religieuses et littéraires jusqu'a leur représentation scénique : synthèses délicates de diverses sources, ces apparitions, toujours spectaculaires, sont systématiquement démantelées par une constante incertitude, fondée sur l'ambivalence de cet univers, les tromperies, les erreurs, la folie qu'il peut occasionner. Equivoque, le surnaturel s'intègre néanmoins dans l'action et l'évolution des personnages. En brouillant la perception de l'espace et du temps, cette intervention met en lumière les agissements des protagonistes, en donnant l'impression de les diriger, ce qui attire l'attention sur la question du choix et de la volonté. Cette force fabuleuse semble générer la métamorphose de certains personnages fascines par cet univers au point de vouloir le pénétrer. Reste à étudier La manière dont certains auteurs se référent au surnaturel pour expliquer et amplifier les mystères de leur art. L'univers surnaturel aime le théâtre et le pratique ; il apparait dans le système d'encadrement des pièces. A l'inverse, le théâtre, construit selon des codes ésotériques, permettrait d'entrer en contact avec l'au-delà. L'acteur confirme cette proximité : statue animée, ombre spectrale, il se dédouble, se transforme tel un dieu ou un diable.