Le bronze des dépositions volontaires en Italie centrale (1200-725 environ avant notre ère) : recherches pour une histoire des techniques / Anne Le Fèvre-Lehoër ; sous la direction de Alain Schnapp

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Âge du bronze -- Italie (centre)

Bronzes antiques -- Italie (centre)

Bronze -- Métallurgie -- Italie (centre) -- Antiquité

Métallurgie préhistorique -- Italie (centre)

Bronzes étrusques -- Italie (centre)

Schnapp, Alain (1946-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : L'artisanat du bronze en Italie centrale : (1200-725 avant notre ère) : le métal des dépôts volontaires / par Anne Lehoërff / Rome : École française de Rome , 2007

Relation : Le bronze des dépositions volontaires en Italie centrale (1200-725 environ avant notre ère) : recherches pour une histoire des techniques / par Anne Le Fèvre-Lehoe͏̈rff / Lille : Atelier national de Reproduction des Thèses , 2000

Résumé / Abstract : Cette thèse porte sur l'artisanat du bronze à travers l'étude du mobilier métallique volontairement dans des dépôts ou dans des sépultures au cours d'une période s'étendant de 1200 à 725 avant notre ère environ en Italie centrale. Dans ce cadre, il s'agit de mettre en avant les connaissances techniques des artisans bronziers à la fin du deuxième millénaire avant notre ère dans cette région de la péninsule qui devient ensuite le territoire des étrusques, et de suivre leurs évolutions au cours des cinq siècles de la présente étude. Pour procéder à ces identifications techniques, plusieurs centaines d'objets provenant de dépôts et de tombes ont été directement observés et, pour certains, examinés en laboratoire (métallographies et analyses de composition). Au terme de cette thèse, on peut proposer des hypothèses sur l'introduction du procédé à la cire perdue pour la réalisation de mobiliers en plus grandes quantités que celles qui sont produites à l'age du bronze mais aussi sur le développement des techniques de déformation plastique. On peut également avancer des hypothèses sur l'organisation de l'artisanat et son insertion dans la société ainsi qu'ouvrir le débat sur les facteurs d'innovations qu'il faut envisager pour expliquer ces mutations techniques.