Influence des facteurs biotiques et abiotiques sur le transfert de plasmides entre bactéries dans le sol / par Agnès Richaume ; sous la direction de Geneviève Faurie

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1992

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Plasmides

Transfert génétique

Écologie bactérienne

Rhizosphère

Bactériophages

Faurie, Geneviève (19..-1992) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Claude Bernard (Lyon) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : LE BUT DE CETTE ETUDE EST DE DETERMINER LE ROLE DE DIFFERENTS PARAMETRES BIOTIQUES ET ABIOTIQUES SUR LE TRANSFERT DE PLASMIDES PAR CONJUGAISON ENTRE BACTERIES DANS UN MILIEU COMPLEXE: LE SOL. TROIS MODELES BACTERIENS ET DIFFERENTS TYPES DE SOL ONT ETE UTILISES. L'INOCULATION DE BACTERIES DONNEUSES ET RECEVEUSES DANS DES MICROCOSMES DE SOL STERILISE A PERMIS DE MONTRER QUE LES TRANSFERTS PEUVENT SE PRODUIRE A DES FREQUENCES ELEVEES. DANS CES CONDITIONS, LA COMPETITION INTRASPECIFIQUE LIMITE L'AUGMENTATION DU NOMBRE DE TRANSCONJUGANTS. EN MODIFIANT LES CARACTERISTIQUES PHYSICO-CHIMIQUES D'UN SOL STERILISE, NOUS AVONS DETERMINE QUE LES CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES LES PLUS FAVORABLES A LA VIE DES BACTERIES SONT EGALEMENT PLUS PROPICES AU TRANSFERT. AFIN DE VALIDER CES RESULTATS, NOUS AVONS ETUDIE LE TRANSFERT DANS DES ENVIRONNEMENTS PLUS COMPLEXES (SOLS NON STERILES EN PRESENCE DE BLE) ENTRE DES BACTERIES PARENTES CO-INTRODUITES ET ENTRE DES BACTERIES DONNEUSES ET LES BACTERIES INDIGENES. LE NOMBRE DE TRANSCONJUGANTS EST PLUS ELEVE DANS LES SOLS A TENEUR ELEVEE EN ARGILE ET MATIERE ORGANIQUE. SI LES CARACTERISTIQUES DU SOL NE SONT PAS FAVORABLES, LE TRANSFERT EST STIMULE AU NIVEAU DE LA RHIZOSPHERE. LA REPARTITION DES MICROORGANISMES N'EST PAS HOMOGENE DANS LE SOL; L'ETUDE DE LA LOCALISATION DES BACTERIES DANS CET ENVIRONNEMENT PEUT FOURNIR DES INFORMATIONS SUR LES POSSIBILITES DE RENCONTRE ENTRE LES CELLULES. LA TECHNIQUE DE LAVAGES SUCCESSIFS DU SOL REVELE QU'UNE PROPORTION IMPORTANTE DES BACTERIES INOCULEES EST FORTEMENT ADSORBEE SUR LES PARTICULES. LE FRACTIONNEMENT GRANULOMETRIQUE APRES DISPERSION MECANIQUE MONTRE UNE DISTRIBUTION DIFFERENTE DES BACTERIES INDIGENES ET DES BACTERIES INOCULEES EN SOL STERILISE. LE SOL, DE PAR SA STRUCTURE, PEUT CONSTITUER UN OBSTACLE AU TRANSFERT PAR CONJUGAISON