Production des résonances J-Ψ et Ψ' et des dimuons du continuum de masse supérieure à 1,7 GeV-c² dans les collisions S-U, S-Cu et S-S à 200 GeV-c par nucléon : étude de la dépendance en impulsion transverse / par Rachid Mandry ; sous la direction d'Alain Guichard

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1993

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Muons

Interactions d'ions lourds

Résonance

Plasma quark-gluon

Particules (physique nucléaire) -- Multiplication

Guichard, Alain (19..-.... ; physicien nucléaire) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Drapier, Olivier (1964-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Claude Bernard (Lyon) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : DANS CETTE THESE, NOUS ETUDIONS LA PRODUCTION DES DIMUONS DE MASSE SUPERIEURE A 1.7 GEV/C#2, DU J/ ET DU DANS LES INTERACTIONS S-U, S-CU, S-S A 200 GEV/C PAR NUCLEON. L'EXPERIENCE NA38, REALISEE AUPRES DU SPS DU CERN, MESURE LES PAIRES DE MUONS A L'AIDE D'UN SPECTROMETRE SPECIFIQUE. UN CALORIMETRE ELECTROMAGNETIQUE EST UTILISE POUR LA MESURE DE L'ENERGIE TRANSVERSE NEUTRE, DIRECTEMENT LIEE A LA CENTRALITE DE LA COLLISION ET A LA DENSITE D'ENERGIE EMISE DANS LA REACTION. UNE CIBLE ACTIVE PERMET DE DETERMINER LE VERTEX D'INTERACTION ET DE CONTROLER LES REINTERACTIONS. UN COMPTEUR D'INTERACTION A ETE CONSTRUIT POUR CONTROLER LES PHENOMENES D'EMPILEMENT. UNE METHODE, DITE DE LA MATRICE DE DECONVOLUTION, PERMETTANT DE TENIR COMPTE DES EFFETS D'APPAREILLAGE ET D'OBTENIR LES DISTRIBUTIONS PHYSIQUES AU VERTEX EST PRESENTEE. L'ANALYSE DES RESULTATS MONTRE QUE LE RAPPORT DU NOMBRE DE DIMUONS ISSUS DU J/ AU NOMBRE DE DIMUONS DU CONTINUUM DIMINUE AVEC L'ENERGIE TRANSVERSE. CETTE DIMINUTION APPARAIT A PETITE IMPULSION TRANSVERSE ET EST CORRELEE A LA CROISSANCE DES <P#T> ET <P#T#2> DES DIMUONS ISSUS DU J/ AVEC L'ENERGIE TRANSVERSE. PAR CONTRE, AUCUNE EVOLUTION DE <P#T> ET <P#T#2> AVEC L'ENERGIE TRANSVERSE N'EST VISIBLE POUR LES EVENEMENTS DU CONTINUUM. LE RAPPORT DU NOMBRE DE DIMUONS ISSUS DU AU NOMBRE DE DIMUONS ISSUS DU J/ DECROIT AVEC L'ENERGIE TRANSVERSE. DE TELS COMPORTEMENTS SONT REPRODUITS DANS LE CADRE DE MODELES POSTULANT LA FORMATION DU PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS. CEPENDANT, D'AUTRES MODELES PERMETTENT D'INTERPRETER EGALEMENT NOS RESULTATS: INTERACTION DES PARTONS DANS L'ETAT INITIAL, ABSORPTION DU J/ DANS L'ETAT FINAL