Effets de bruits à caractère impulsionnel sur la fonction cardiovasculaire et sur les potentiels évoqués auditifs précoces chez l'homme : différences interindividuelles liées a l'âge, au sexe et a la personnalité / Henri Jacques Mmolik ; sous la direction de Jean Parrot

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1989

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Effets du bruit -- Aspect physiologique

Bruit -- Effets physiologiques -- Différences entre sexes

Parrot, Jean (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Bourgogne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Les effets des bruits a caractère impulsionnel sur la fonction cardiovasculaire et les potentiels évoqués auditifs du tronc cérébral chez l'homme en situation expérimentale, abordés sous l'angle des différences interindividuelles par l'exploration de trois sources de variation (âge, sexe, niveau d'anxiété), ont été étudiés chez 120 sujets des deux sexes, volontaires, indemnisés, indemnes de toute manifestation pathologique otologique et cardiovasculaire, exposés, successivement, dans un ordre aléatoire et a dose égale de bruit, a quatre types de bruit différents (coups de feu, palplanche, trafic routier, bruit rose intermittent). Apres avoir permis de mettre en évidence le fait que le sexe constituait la plus grande source de variation des réponses physiologiques cardiovasculaires et auditives (toujours plus importantes chez les hommes que chez les femmes) cette étude a permis de constater: l'absence de relation entre les différents indices de réactivité cardiovasculaire au bruit (Fc, PA, SaO2), l'absence de relation entre les indices de réactivité cardiovasculaire et les indices de réactivité neuro-acoustique (latences des pics I, III, V et intervalles I-III, III-V, I-V, des PEA), l'absence de relation entre les différents indices d'astreinte psychologique (sensibilité générale au bruit, impressions de gêne et de pénibilité occasionnées par l'exposition au bruit), l'absence de relation entre les différents indices de réactivité physiologique objectifs et les indices d'astreinte psychologique subjectifs. Enfin, ce travail a permis de montrer que si les seuls indices d'astreinte psychologiques ne suffisaient pas pour appréhender les effets des bruits a caractère impulsif chez l'homme, ils n'en demeuraient pas moins intéressants, et que s'il était difficile de dire quels étaient les indices de réactivité physiologique objectifs les plus susceptibles de fournir des critères permettant d'identifier les sujets ...