La communication rhétorique : essai de linguistique saussurienne / par Marie-Claude Capt-Artaud ; sous la direction de Frédéric J. François

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Saussure -- Ferdinand de -- 1857-1913 -- Critique et interprétation

Analyse du discours

Rhétorique

Sémiotique

Poétique

François, Frédéric (1935-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris Descartes (1970-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Ce travail tente d'examiner le domaine traditionnellement défini comme "les figures de rhétorique" en se fondant sur la conception de la langue proposée par la linguistique saussurienne. Dans cette perspective, on y précise d'abord le concept de connotation du point de vue de la sémiologie, rompant ainsi avec les significations circulantes d'un terme qui continue à être utilise - pour des raisons heuristiques - dans l'acception courante de "signification associée". La connotation est ici définie en référence au concept saussurien "d'arbitraire du signe". Cette réflexion constitue en définitive une approche de la notion de sens. Le projet saussurien considère l'acte de communication comme une mise en relation de l'univers des "sons" avec celui des "sens". Les tentatives ultérieures pour préciser ce qu'il faut entendre par "sens" en donnent des définitions divergentes. L’idée qui préside a notre examen du corpus rhétorique, c'est que ce domaine de la parole permet une exploration féconde de la notion de sens. Cette recherche s'inscrit donc dans le champ de la linguistique générale. Après avoir rappelé que l'objet de la rhétorique traditionnelle (de même que la notion habituelle de "connotation") véhicule une conception taxinomique de la langue, nous essayons de définir la communication rhétorique en termes d’Operations sémiotiques. La distinction "langue parole" nous conduit des lors à établir un clivage entre rhétorique et poétique. Dans cette hypothèse, l'ironie, par exemple, revient au rhétorique: elle concerne l'acte de parole; la métaphore appartient au poétique: c'est un fait de langue. Ce travail s'achève sur la lecture d'un poème (el desdi-chado, de Gérard de Nerval) illustrant comment le sémiologue, technicien de la faculté de langage, peut proposer des éléments utiles au théoricien de la littérature.

Résumé / Abstract : This study, based upon the concepts of saussurian linguistics, attempts to examine the field traditionally defined as "figures of rhetoric". Initially, we define the concept of connotation from the point of view of general semiology; in doing so, we leave aside the current meaning of this term which (for heuristic reasons) continues to be that of "associate meaning". Connotation is thus defined according to the main saussurian concept of "arbitraire du signe". As a matter of fact, the present work appears to be a contribution to the on-going studies of the notion of meaning. The saussurian project considers the act of communication as putting into relation the univers of "sounds" with that of "meanings". Subsequent attempts at precising what is meant by "meaning" have led to divergent definitions of this complex and often controversal notion. In our opinion an analysis of rhetoric corpora allows a fruitful exploration of the notion of meaning. The present study therefore belongs to the field of general linguistics. While traditional rhetoric studies rhetorical figures - thus entertaining a taxinomic view on language - our approach engages in the study of semiotic operations underlying rhetorical communication. The distinction "langue parole" brings us to the distinction between rhetoric and poetics, which, in turn, yields new classificatory criteria for rhetoric figures: irony, for example, is seen as belonging to rhetoric, which concerns "la parole", while metaphore belongs to poetics as "fait de langue". The concluding chapter presents an analysis of a poem which illustrates how the semiologist can offer elements useful to the theory of litterature.