Puits et fosses à offrandes en Gaule : l'exemple de Bliesbruck (Moselle) / Jean-Paul Petit ; sous la direction de Yves Burnand

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Fouilles archéologiques -- France -- Bliesbruck (Moselle ; site archéologique)

Bliesbruck (Moselle ; site archéologique) -- Antiquités romaines

Burnand, Yves (1925-2012) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Nancy II (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Les fouilles de Bliesbruck (Moselle) ont permis d'explorer un secteur d'un vicus gallo-romain comprenant essentiellement plusieurs centaines de fosses et de puits. Leur étude a été l'occasion de reprendre un problème archéologique qui est celui de ces nombreuses excavations, fosses ou puits, existant sur tout le territoire de la Gaule et contenant un mobilier souvent considérable. Ce travail s'articule en trois parties. La description complète de l'ensemble fouille à Bliesbruck est suivie de son étude sur le plan structural et chronologique afin d'en dégager les caractères pertinents. L’étude chronologique repose sur une sériation pour laquelle les caractères utilisés sont les éléments d'une typologie de la céramique des fosses et des puits. L’essai d'interprétation est fait en mettant les découvertes de Bliesbruck en relation avec celles comparables faites dans l'aire celtique présentées sous forme d'un répertoire raisonne comprenant pour chacune d'entre elles la bibliographie et une courte notice. Les caractères des puits et des fosses de Bliesbruck et de toute une série de grands ensembles d'époque romaine existant en Gaule et en Bretagne montrent que ces excavations faisaient partie d'aires cultuelles ou sacrées ou se déroulaient des cérémonies dont le rituel comprenait un repas, des offrandes et des sacrifices. À cette occasion on effectuait des dépôts dans ces fosses ou ces puits. Il s'agissait probablement d'un culte chtonien indigène de fertilité et de fécondité dont la figure centrale est la déesse-mère. Quelques sites permettent d'avancer l'hypothèse de l'existence d'antécédents préromains. Ces grands ensembles ou les fosses et les puits ont été creuses pour recevoir des dépôts doivent être distingues des autres sites où il s'agit soit de fosses utilitaires ou de puits à eau réutilisés, soit rituellement, soit simplement en dépotoir

Résumé / Abstract : The excavations of Bliesbruck (Moselle) have permetted the exploration of an area of a roman vicus that included essentially several hundred shafts and pits. The study of this area has been the opportunity of examinating the archeological problem of these numerous hollows, shafts or pits, existing on the territory of Gaul and containing often an important archeological movables. This work is divided in three parts. The complete description of the whole which has been digged in Bliesbruck is followed by the study of this whole, from the structural and chronological point of view, so as to display the pertinent characteristics. The chronology has been determined thanks to a seriation. The characteristics which have been used for this seriation are the elements of a typology of the ceramic coming from shafts and pits. The interpretation is made by drawing a parallel between the discovery of Bliesbruck and the comparable discoveries which have been made in the celtic regions. These are presented in a descriptive catalogue which contains for everyone the bibliography and a short notice. The characteristics of the pits and the shafts of Bliesbruck and of a series of roman wholes existing in Gaul and britannia demonstrate that these hollowswere parts of sacred areas where were taking religious ceremonies. These ceremonies were made up of a meal. Sacrifices and offerings. At this juncture were effected deposits in these shafts or pits. It was all about a chtonic cult of fertility and fecundity which the central figur was the mother-godess. Anysites permits to think that it exists antecedents dating from the preroman period. These great wholes where shafts and pits have been hollowed for receiving depositings must be distinguished from the other sites where it was all about utilitary pits or wells which have been used for ritual deposits or rubbish