VARIABILITE DES BIOTOPES A L'INTERFACE PLANTES/SCHISTOCERCA GREGARIA (FORSK.) (ORTHOPTERA, ACRIDIDAE) EN MAURITANIE / OULD TALEB MOHAMED EL HADI ; SOUS LA DIRECTION DE A. LOUVEAUX

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1996

Format : 162 P.

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Louveaux, Alain (1943-) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris-Sud (1970-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : VARIABILITE DES BIOTOPES A L'INTERFACE PLANTES/SCHISTOCERCA GREGARIA (FORSK.) (ORTHOPTERA, ACRIDIDAE) EN MAURITANIE / OULD TALEB MOHAMED EL HADI ; SOUS LA DIRECTION DE A. LOUVEAUX / Grenoble : Atelier national de reproduction des thèses , 1996

Résumé / Abstract : L'ANALYSE DE 3 PULLULATIONS SURVENUES ENTRE 1974-95 MONTRE QUE LES RECRUDESCENCES ACRIDIENNES EN MAURITANIE PEUVENT RESULTER DE L'EVOLUTION DES SEULES POPULATIONS SOLITAIRES ENTRE LES ZONES DE REPRODUCTIONS ESTIVALES ET HIVERNO-PRINTANIERE. L'ANALYSE PHYTOSOCIOLOGIQUE A PERMIS D'INDIVIDUALISER 3 GROUPEMENTS FLORISTIQUES DANS LA ZONE DE REPRODUCTION HIVERNO-PRINTANIERE. LA VEGETATION EST SOUS FORME D'UNE MOSAIQUE DE TACHES. DANS L'INCHIRI, LES BIOTOPES DU CRIQUET CORRESPONDENT A DES ZONES CULTIVEES OU A DES PATURAGES D'ANNUELLES. L'ANALYSE SPATIALE DE LA VEGETATION BASES SUR LES INDICES DE MORAN ET GEARY PERMET D'EN APPRECIER L'HETEROGENEITE A DIFFERENTES ECHELLES AVEC DES HYPOTHESES SUR LE DEPLACEMENT DU CRIQUET. L'AUTOCORRELOGRAMME D'UN ETAT DE VEGETATION EN 1992, DANS L'INCHIRI A MONTRE QU'IL N'Y A PAS DE STRUCTURE APPARENTE POUR UN INSECTE CAPABLE DE COLONISER DES SURFACES DE 10X10KM. EN MAURITANIE, TRIBULUS EST REPRESENTE PAR 4 ESPECES: T. BIMUCRONATUS, T. LONGIPELATUS, T. OCHROLEUCUS, T. TERRESTRIS. CES 4 TAXONS SONT EN SYNTOPIE AU NORD DU 18EME PARALLELE, ALORS QUE T. TERRESTRIS EST NETTEMENT DIFFERENCIE ET PERSISTE SEUL PLUS AU SUD. LE PROFIL FLAVONIQUE DES TRIBULUS EST COMPOSE DE 6 GLUCOSIDES DE QUERCETINE, 7 GLUCOSIDES DE KAEMPFEROL ET 5 DERIVES CAFFEIQUES. IL EXISTE UNE FORTE VARIABILITE QUANTITATIVE DE CES FLAVONES QUI INFLUENCE LE COMPORTEMENT ALIMENTAIRE DU CRIQUET. LA RUTINE, COMPOSE MAJORITAIRE DE T. TERRESTRIS EST UN FACTEUR AVEC 11 AUTRES GLUCOSIDES FLAVONIQUES QUI CONTRIBUENT A EXPLIQUER LA REPONSE DE L'HERBIVORE