Organisation structurale des aminoacyl-tARN synthétases chez les eucaryotes / Beyazit Çırakoğlu ; [sous la direction de] J.P. Waller

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Ligases

Cellules eucaryotes

Escherichia coli

Aminoacyl-ARNt synthétases

Mammifères

Waller, Jean-Pierre (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris-Sud (1970-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Résumé / Abstract : Les travaux représentés dans cette thèse concernent l’évolution de la structure des aminoacyl-tARN synthétases, en relation avec leur aptitude à s’associer entre elles ou à d’autres constituants cellulaires. Il est montré que les aminoacyl-tARN synthétases d’un eucaryote inférieur (levure) présentent l’aptitude à se lier à des supports polyanioniques, alors que les enzymes correspondantes d’un procaryote (E.coli) ne possèdent pas cette propriété. Une relation a été recherchée entre l’acquisition de cette propriété, et l’allongement de la chaîne polypeptidique des aminoacyl-tARN synthétases qui caractérise le passage des procaryotes aux eucaryotes inférieurs. Cette corrélation a été établie dans le cas de la lysyl-tARN synthétase. Il est proposé que cette propriété assure la compartimentation de ces enzymes chez la levure, par des associations électrostatiques à des composantes cellulaires non identifiées. La caractérisation structurale et fonctionnelle d’un complexe multienzymatique du foie de mouton, renfermant 8 aminoacyl-tARN synthétases et 11 chaînes polypeptidiques, a été entreprise. Plusieurs des activités enzymatiques ont été assignées à leur polypeptide correspondant. Il est montré qu’au sein du complexe, ces enzymes fonctionnent de façon indépendante. L’importance des interactions hydrophobes dans l’assemblage du complexe a été mise en évidence, en montrant que deux de ses constituants, purifiés à homogénéité, sont des protéines hydrophobes, alors que les enzymes correspondantes de levure et de bactéries ne le sont pas. Sur la base des résultats publiés dans la littérature et de ceux acquis au laboratoire, un nouveau modèle de l’organisation structurale des aminoacyl-tARN synthétases dans les cellules mammifères est proposé.