Facteurs influençant l'adhésion à la cellulose de deux bactéries cellulolytiques du rumen : fibrobacter succinogenes et ruminococcus flavefaciens / Valérie Roger ; sous la direction de Gérard Fonty

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1990

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Odontostomatologie

Bactéries

Fonty, Gérard (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Clermont I (Clermont-Ferrand) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Nous avons comparé quatre méthodes de détermination du pourcentage de bactéries fixées à la cellulose Avicel à partir de cultures pures de bactéries cellulolytiques du rumen, Fibrobacter succinogenes et Ruminococcus flavefaciens. Nous avons ensuite étudié l'influence de quelques facteurs physico-chimiques sur ce phénomène et enfin comparé la charge énergétique et la teneur en nucléotides adényliques des bactéries fixées et des bactéries libres. L'ensemble des résultats laissent supposer que les mécanismes d'adhésion sont différents pour ces deux espèces bactériennes. L'adhésion de F. succinogenes, contrairement à celle de R. flavefaciens, est sensible à la température, aux concentrations élevées de glucose et cellubiose, au potentiel redox, aux variations de pH, à la carence en sodium et à certains inhibiteurs métaboliques. L'attachement de R.flaveciens exige la présence de cations divalents. l'adhésion des deux espèces n'est pas affectée par la carboxyméthylcellulose et les inhibiteurs des chaînes de transfert d'électrons. Les cellules adhérentes de R. flavefaciens présentent une très forte teneur en ATP et une charge énergétique élevée par rapport aux bactéries non fixées. Cette différence est moins marquée chez F. succinogenes. L'adhésion de F. succinogenes semble donc nécessiter l'intégrité des fonctions métaboliques cellulaires et les cellulases bactériennes pourraient jouer un rôle important dans ce phénomène. Plusieurs mécanismes sont vraisemblablement impliqués lors de l'attachement de R. flavefaciens, le principal étant une liaison entre le glycocalyx bactérien et les cations divalents Mg++ et Ca++. La présence de liaisons hydrophobes ainsi qu'une participation ne sont cependant pas exclues.