La pierre de construction à l'Ancien Empire dans les complexes funéraires royaux memphito-letopolitains : recherches typologiques et lexicales / Myriam Wissa ; sous la direction de Jean Leclant

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Monuments funéraires -- Égypte -- Memphis (Égypte ; site archéologique)

Pyramides -- Égypte -- Construction

Pierre à bâtir -- Égypte -- Jusqu'à 640

Technique antique -- Égypte

Leclant, Jean (1920-2011) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris-Sorbonne (1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Cette recherche pluridisciplinaire située au carrefour de l’archéologie et de l'égyptologie traditionnelle relève également de la pétrographie et de la stratigraphie (géologie). Il s'agissait d'identifier avec vigueur la nature et l'origine des pierres utilisées dans les complexes funéraires royaux de l'Ancien Empire (= pyramides et leurs dépendances) et d'expliquer les raisons du choix de tel ou tel matériau. Ces démarches qui ont nécessité des dépouillements bibliographiques intenses dans les deux disciplines (archéologie-égyptologie et géologie), des enquêtes exhaustives sur le terrain (coupes stratigraphiques) et des analyses au microscope d'échantillons de pierres de ces monuments ont aboutis à des résultats très positifs. On a pu mettre en évidence les provenances des pierres du revêtement et du remplissage de 22 complexes funéraires royaux. Le choix des pierres de ces bâtisseurs égyptiens est déterminé par le pragmatisme et le souci de la continuité.

Résumé / Abstract : This dissertation is a multidisciplinary research dealing with archaeology-Egyptology and petrography and stratigraphy (geology). Focusing on the nature and the origin of building stones used in the royal funerary complexes of the old kingdom and the reason of choice of the materials. Bibliographical, fieldwork, microscopical analysis were held to obtain positive results. The nature and origins of stones of more than twentieth complexes are proved. The Egyptian constructors search pragmatism and continuity.