Théâtre et cinéma : Tchékhov : du texte à l'image / Issam El Yousfi ; sous la direction de Patrice Pavis

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Tchekhov -- Anton Pavlovitch -- 1860-1904

Cinéma et théâtre

Théâtre -- Esthétique

Pavis, Patrice (1947-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Paris VIII (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : L'IDEE ESSENTIELLE EXPOSEE ET DEFENDRE DANS NOTRE TRAVAIL, EST LA NATURE DIALOGIQUE ENTRE LE TEXTE, LA SCENE ET LE FILM. IL N'Y A PAS DE DOMINANCE D'UN GENRE SUR UN AUTRE MAIS UN RAPPORT D'ECHANGE ET D'INTERFERENCE ENRICHISSANT POUR CHAQUE OEUVRE. DERRIERE LE PROCESSUS D'INTERPENETRATION ENTRE LES TROIS "ECRITURES", ON TROUVE L'IDEE DE LA LIBERTE DE L'ARTISTE ET LA FUITE DE L'OEUVRE; TOUS LES DEUX SE LIBERENT DES CONVENTIONS ET DEPASSENT LES FRONTIERES DU GENRE. LA TEXTE DE TCHEKHOV SE CONSTRUIT A PARTIR D'UN RESEAU DE SUGGESTIONS, D'ALLUSIONS ET D'ECHOS; CETTE FORME DRAMATURGIQUE RAPPROCHE L'ECRITURE TCHEKHOVIENNE DE L'ECRITURE FILMIQUE. C'EST CETTE FORME DESTRUCTUREE ET FRAGMENTAIRE DU DIALOGUE, CE JEU PHYSIQUE ET VISUEL DU PERSONNAGE ET CE LYRISME DU VERBE, QUI ONT ETE LES ENJEUX DANS LES DEUX ADAPTATIONS CINEMATOGRAPHIQUES ANALYSES. LE FILM DE MIKHALKOV PARTITION INACHEVEE POUR PIANO MECANIQUE COMME CELUI DE KONTCHALOVSKY ONCLE VANIA PROPOSE DE PENSER A TRAVERS L'ADAPTATION DU THEATRE DE TCGHEKHOV, L'ECRITURE FILMIQUE LES DEUX CINEASTES ABORDENT L'UNE DES QUESTIONS FONDAMENTALES DANS LE RAPPORT THEATRE-CINEMA : LA QUESTION DU CADRAGE ET DU POINT DE VUE. MIKHALKOV CHOISIT UN LYRISME IRONIQUE AVEC UNE FIGURATION SPATIALE "ECLATEE" OUECLATEE" OU ALTEMENT LES SCENES EXTERIEURS ET LES SCENES INTERIEURES KONTCHALOVSKY OPTE POUR UNE THEATRALISATION DE L'INTIME ET UNE DRAMATISATION DE L'IMAGE DANS UN CADRE DE JEU CLOS. LA CAMERA DANS LES DEUX FILMS, SUIT LE MOUVEMENT DES ACTEURS ET LE RYTHME DU DIALOGUE POUR METTRE EN IMAGE L'AMBIANCE TCHEKHOVIENNE MAIS SUR DES TONS DIFFERENTS.

Résumé / Abstract : THE MAIN IDEA OF THIS WORK IS ABOUT THE DIALOGUE RELATING RESPECTIVELY TEXT, SCENE AND MOVIE. THERE IS NO DOMINANCE BUT A RELATION OF EXCHANGE AND INTERFERENCE ENRICHING EVERY WORK. BESIDES, THERE EXISTS THE ARTIST'S LIBERTY AND THE WORK EVASION, BOTH THESE GET RID OF CONVENTIONS AND LIMITS OF THIS KIND OF WORK. TCHEKHOV'S TEXT IS BASED ON SUGGESTIONS, ALLUSIONS AND ECHOES. HIS DRAMA IS CLOSE TO THE MOVIE WRITING. THE DIALOGUE FRAGMENTATION AND DESTRUCTION, THE CHARACTER'S PHYSICAL AND VISUAL ROLE, AND THE VERB LYRISM ARE AT STAKE IN THE TWO ANALYSED MOVIE ADAPTATIONS. BOTH MIKHALOV'S UNFINISHED PARTITION FOR A MECHANICAL PIANO AND KONTCHALOVSKY'S VANIA'S UNCLE SEND, BY MEANS OF TCHEKHOV'S THEATRE, TO THE MOVIE WRITING. THE TWO FILM-MAKERS HINT AT A FUNDAMENTAL QUESTION IN DRAMA-MOVIE RELATIONSHIP : FRAME AND PERSPECTIVE. WHILE MIKHALKOV CHOOSES LYRISM AND IRONY TO ALTERNATE OUT AND IN-SCENES, KONTCHALOVSHY DRAMATIZES THE INTIAMATE AND THE IMAGE WITHIN A CLOSED FRAME. IN BOTH FILMS, THE CAMERA FOLLOWS THE ACTORS' MOVEMENT AND THE DIALOGUE RHYTHM SO AS TO PUT INTO IMAGE TCHEKLOV'S SURROUNDINGS ON DIFFERENT TONES.