Le rôle de l'Église catholique dans la vie politique coréenne / Moun-Souk Yi ; sous la direction de Jacques Poumarède

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1993

Type : Livre / Book

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Église et société -- Église catholique

Politique et gouvernement -- Corée

Histoire religieuse -- Corée

Poumarède, Jacques (1942-.... ; juriste) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Toulouse 1 Capitole (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Le catholicisme a été introduit en Corée au XVIII siècle. A l'époque, le cadre traditionnel du confucianisme souffrait d'un certain discrédit qui se trouvait à l'origine de la crise de dynastie Choseon. La nouvelle vision du monde qu'offrait le catholicisme dans sa valeur tant doctrinale que scientifique a gagné du terrain. Mais cette première implantation s'est heurtée à des résistances de la part des confucianistes et une série de répressions a bientôt circonscrit l'influence de la jeune église a une poignée de fidèles persécutés. Lorsque les missionnaires français de la société des missions étrangères de Paris ont repris le chemin de la Corée au XIXe siècle, la situation se trouvait embrouillée à cause de l'entreprise impérialiste du Japon. Le silence dans lequel l'église missionnaire a accueilli la colonisation de la Corée expliquait son impuissance. L'indépendance du pays, suivie immédiatement par la partition et la guerre civile fratricide, n'a pas non plus permis de clarifier la situation. Pour que l'église fasse son entrée sur la scène politique, il a fallu attendre l'avènement du régime dit "de revitalisation".

Résumé / Abstract : Catholicism was introduced in Korea in the eighteen century. At a time in which traditional Confucianism was suffering from a certain lack of credibility stemming from the crisis which paralyzed the Choseon dynasty, the new world vision offered by Catholicism and valuable as much doctrinally as scientifically gained ground. Nevertheless, the established regime proved quite resistant to the intrusion. The magnitude of successive repressions quickly condemned the young church to a handful of persecuted faithful. When French missionaries of the m.e.p. went into action in the nineteenth century, the situation was not at all clear because of the imperialistic undertaking of Japan. The silence with which the missionary church accepted the colonization of Korea explains its lack of power. The country's independence, followed immediately by partition and civil war, futher clouds the situation. In order for the church to enter the political scene, it was necessary to wait for the advent of the regime termed "revitalization".