Choix effectif des régimes de change et intégration monétaire / Virgilio Rapaz ; sous la direction de Michel Lelart

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1992

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Taux de change

Économie monétaire

Lelart, Michel (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université d'Orléans. Faculté de droit, d'économie et de gestion (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Université d'Orléans (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Les régimes de change contemporains sont très diversifies. Néanmoins, soixante pour cent environ des pays membres du FMI rattachent leurs monnaies à d'autres devises. Pourquoi les autorités économiques ont-elles une préférence si claire pour les taux de change rattaché ? Cette thèse cherche à répondre à cette interrogation, ayant présent à l'esprit que, de nos jours, dans le cadre d'un flottement généralisé entre les principales devises, rattacher une monnaie a un sens très différent de celui de l'expérience antérieure, lorsque les monnaies étaient définies, directement ou indirectement, par référence a l'or. D’une certaine façon, on peut dire que la structure monétaire internationale se caractérise par l'existence de plusieurs ensembles polarisés selon les options des devises-ancres. D’ou, l'intérêt de l'étude des théories des zones monétaires optimales et du rattachement optimal et notre idée d'analyser les relations entre le choix effectif des régimes de change et l'intégration monétaire. deux traits essentiels de l'économie mondiale - l'interdépendance et l'incertitude - conjointement avec une préoccupation majeure des décideurs macro-économiques des petits pays ouverts- la stabilisation - et leur appréciation de l'expérience récente de flexibilité de change entrainent, a notre avis, une évaluation particulière des taux de change rattachés, interprétés comme un premier pas pour obtenir les avantages nets de l'intégration monétaire.

Résumé / Abstract : Contemporary exchange rate regimes are very diversified. Nevertheless, about sixty per cent of i.m.f.'s member countries peg their currencies to other currencies. Why have economic authorities such a clear preference for pegged exchange rates? This dissertation tries to answer that question, having in mind that nowadays, with a generalized floating among main currencies, to peg a currency has a very different meaning confronted with that of the previous experience, when the currencies were defined, directly or indirectly, in terms of gold. In a certain way, one can say that the international monetary structure is characterized by the existence of several polar sets according to the choice of the currency-anchors. Hence the interest of studying the theories of the optimum currency areas and the optimal peg and our idea of analyzing the relationships between the effective choices of exchange rate regimes and monetary integration. Two essential features of the world economy - interdependence and uncertainty together with a major preoccupation of economic policymakers of small open countries - stabilization - and their vision of the recent experience of floating exchange rates lead, we think, to a particular evaluation of pegged currencies, interpreted as a first step to materialize the net advantages of monetary integration.