Républicains et Francs maçons en Charente de 1870 à 1939 / Adolphe Paul Lévy ; sous la direction de Jacques Valette

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1991

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Valette, Jacques (1929-2021 ; historien) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Poitiers (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Ce pourrait être l'histoire d'une rencontre, celle des idéaux républicains et de la franc-maçonnerie dans un département français, au cours de la IIIème république. Dans les loges maçonniques se retrouvent les mêmes groupes sociaux qui composent l'électorat républicain. De "nouvelles couches" formées de petits producteurs, des employés, et des fonctionnaires. Le discours maçonnique est proche de celui des républicains. Nous y relevons un attachement affirmé pour la démocratie politique impliquant une laïcisation de la société française. Les plus actifs des francs-maçons comme des républicains n'auront de cesse de réclamer la réalisation d'une démocratie sociale. Face à l'absence de partis politiques, les loges auront tendance notamment avant 1914 à suppléer cette carence et les leaders républicains appartiendront en majorité aux loges. Après la guerre, même si quelques élus en vue, sont francs-maçons, le personnel politique dépend avant tout du choix des partis politiques plus présents et plus structurés. Dans l'entre-deux guerres, les loges se consacreront davantage à la réflexion plutôt qu'à l'action afin d'éviter les divisions fratricides et de redevenir ce qu'elles furent au XVIIIème siècle, avant tout une école de pensée, le laboratoire d'idées du "parti du mouvement".

Résumé / Abstract : This work could be the story of an encounter between republican ideals and free masonry set in a french county during the third republic. The social groups composing the republican electorate freshly joined by small-estate producers, clerks and civils servants are those who meet in masonic lodges. The ideological traditions expressed by free masons are close to republicans's. Their approach puts the same emphasis on their hard-and-fast belief in political democracy which implies the introduction of a secular control over the french society. The most active followers among free masons as well as among republicans will not rest until they have managed to establish a social democracy. owing to the lack of outstanding political parties, especially before 1914, the masonic lodges tend to make up for it so as to provide the country with republican leaders. After w w i and despite the fact that some of the prominent politicians still belong to free masonry, the choice of political representatives is a matter for the more efficient and better organised parties to decide. In the interwar period the masonic lodges, concentrated more on thinking than on political action so as to avoid sharp and bitter party divisions, and the what they were in the xviiith