Représentation et unité dans la philosophie politique de Hobbes : prolégomènes à une logique politique du Tiers / Jean-Pierre Marcos ; sous la direction de Jean-Toussaint Desanti

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Hobbes -- Thomas -- 1588-1679 -- Critique et interprétation

Desanti, Jean-Toussaint (1914-2002) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Nous avons présenté la théorie hobbienne de l'unification politique en exhibant sa condition de possibilité : la représentation. Ce faisant, nous avons montré que la modalité hobbienne du contrat au profit d'un tiers procédait d'une nécessité anthropologico-juridique : l'arbitrage des différends interindividuels. Il s'est agi en dernier lieu d'établir que la lecture hobbienne de l'ancien testament visait à définir un lieu, une place theologico-politique précise, celle de moise, détenteur des pouvoirs politiques et sacerdotaux. De plus, une analytique de la promulgation de la loi, nous a permis, de machiavel a rousseau, de comprendre que le législateur devait se référer a une instance inhumaine (divine) pour fonder l'obligatoire des lois qu'il propose. La mise au jour d'un procès hétéronomique de l'être un du social a donc été notre dernier mot.

Résumé / Abstract : We have presented Hobbes' theory of political unification by describing one possible condition : as the people are represented in this way, we have shown that Hobbes' method of contract in favour of a third party results from an anthropological and legal requirement : arbitration of disputes between individuals. Finally we had to establish that Hobbes' reading of the old testament attempted to define a site and precise theological and political position : that of Moses, who had political and prophetic powers. In addition, analysis of the promulgation of the law had permitted us, from Machiavel to Rousseau, to understand that the law-maker had to refer to a divine source ot found the compulsory of the nature of the laws which he proposed.